film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Chavela Vargas
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Catherine Gund, Daresha Kyi

MONTAGE

Carla Gutierrez

MUSIQUE ORIGINALE

Gil Talmi

PRODUCTION / DIFFUSION

Aubin Pictures

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Latido Films, Bodega Films

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

La chanteuse Chavela Vargas a d'abord été connue au Mexique puis dans le monde entier principalement pour son interprétation de rancheras traditionnelles. Ces chansons ont été principalement composées par des hommes et parlent surtout d'amour déçu pour les femmes, du dégoût du monde et de la solitude. Chavela les a interprété avec sa sa sensibilité unique au rythme et sa voix bien distincte, à la fois dure et vulnérable. Son apparence masculine et son poncho rouge l'ont rendu incontournable.
À Acapulco, qui était dans les années 60 la cour de récréation des riches et célèbres du monde politique et culturel, elle a côtoyé beaucoup de célébrités, faisant tourner les têtes de Frida Kahlo et Ava Gardner avec son charme et sa beauté saisissante. Après une pause de 13 ans, conséquence de sa dépendance à l'alcool, on l'a redécouverte dans les années 90 et elle a profité d'un retour glorieux comme muse d'artistes et de réalisateurs tels que Pedro Almodovar. Les séquences non montrées dans ce film, ainsi que les interviews avec Chavela elle-même et ses contemporains, ses collègues et ses partenaires ont abouti à un portrait tendre d'une artiste charismatique et exceptionnelle - qui était ouvertement lesbienne jusqu'à sa mort en 2012, à l'âge de 93 ans.

Singer Chavela Vargas gained a name for herself firstly in Mexico and later worldwide chiefly for her interpretation of traditional rancheras. These songs were mainly composed by men and mostly speak of unfulfilled love for women, world-weariness and loneliness. Chavela performed them with her own unique feeling for rhythm and her distinctively rough and yet vulnerable voice. Her masculine appearance and red poncho made her unmistakable. In Acapulco, which in the 1960s was the playground for the rich and famous in the world of politics and culture, she rubbed shoulders with many celebrities, turning the heads of Frida Kahlo and Ava Gardner with her charm and striking beauty. After a 13-year break from performing brought on as a result of her addiction to alcohol she was rediscovered in the 1990s and enjoyed a glorious comeback as the muse of artists and directors such as Pedro Almodóvar. The unpublished material in this film, as well as the interviews with Chavela herself and her contemporaries, colleagues and partners have resulted in an affectionate portrait of a charismatic and exceptional artist - who was openly lesbian throughout her life until her death in 2012 at the age of 93.


Sortie en salles
  • Le 15 Novembre 2017
À propos du film
Distinctions