film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
As I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty
© D.R.
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Jonas Mekas

IMAGE

Jonas Mekas

SON

Jonas Mekas

MONTAGE

Jonas Mekas

MUSIQUE ORIGINALE

Auguste Varkalis

PRODUCTION / DIFFUSION

Jonas Mekas films

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Canyon Cinema, ADAV, Potemkine Films

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • États-Unis | 2000 | 288 minutes | 16 mm
  • Un film de Jonas Mekas

"As I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty montre les émotions, les sensations subtiles, les joies quotidiennes telles que je les ai perçues dans les voix, dans les visages, dans les petites activités journalières des gens que j'ai rencontrés, observés, et avec qui j'ai vécu... Des choses que j'ai enregistrées pendant des années, à l'opposé des activités spectaculaires, divertissantes, sensationnelles et dramatiques qui dominent une grande partie du cinéma contemporain. Pour autant, ce film n'est pas conçu comme un documentaire. Il suit une tradition établie par les poètes cinéastes modernes. Ce qui m'intéresse, c'est intensifier les instants fugaces de la réalité, en filmant et en structurant ma matière de manière personnelle. Une importance particulière a été accordée à la couleur, au mouvement, au rythme et à la structure, éléments essentiels à ma recherche."
(Jonas Mekas)

"Mes journaux filmés de 1970 à 1999. Cela couvre mon mariage, la naissance de mes enfants, on les voit grandir. Des images de la vie quotidienne, des fragments de bonheur et de beauté. Les voyages en France, Italie, Espagne et Autriche. Les saisons, comme elles passent à New York, la vie à la maison, la nature. Rien d’extraordinaire, rien de spécial, des choses que nous vivons tous au cours de notre vie. Il y a beaucoup d’intertitres qui reflètent mes pensées de l’époque. La bande sonore est constituée de musiques et de sons enregistrés pendant la même période que les images, avec des improvisations d’Auguste Varkalis au piano. Quelquefois, je parle dans mon micro pendant que je suis en train de monter, au présent, avec le temps qui a passé. Ce film est aussi mon poème d’amour dédié à New York, ses étés, ses hivers, ses rues, ses parcs."
(Jonas Mekas)

"As I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty is a record of subtle feelings, emotions, daily joys of people as recorded in the voices, faces and small everyday activities of people I have met, or lived with, or observed -- something that I have been recording for many years. This, as opposed to the spectacular, entertaining, sensational, dramatic activities which dominate much of the contemporary film-making..."
(Jonas Mekas)

"My film diaries, 1970–1999. It covers my marriage, children are born, you see them growing up. Footage of daily life, fragments of happiness and beauty, trips to France, Italy, Spain, Austria. Seasons of the year as they pass through New York. Friends, home life, nature. Nothing extraordinary, nothing special, things that we all experience as we go through our lives. There are many intertitles that reflect my thoughts of the period. The soundtrack consists of music and sounds recorded mostly during the same period from which the images came. The piano improvisations are by Auguste Varkalis. Sometimes, I talk into my tape recorder, as I edit these images, now, from a distance of time. The film is also my love poem to New York, its summers, its winters, streets, parks.”
(Jonas Mekas)

Distinctions