film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Bixa Travesty
Tranny Fag
© Válvula Produções
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Claudia Priscilla, Kiko Goifman

AUTEUR(S)

Linn da Quebrada

IMAGE

Karla da Costa

SON

Tomás Franco

MONTAGE

Olivia Brenga

MUSIQUE ORIGINALE

Linn da Quebrada

PRODUCTION / DIFFUSION

Válvula Produções, Canal Brasil, Paleo TV

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

FiGa Films, Arizona Distribution

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Linn da Quebrada est une femme trans noire de la région périurbaine pauvre de São Paulo ; elle est aussi une artiste pop qui élève sa voix pour les queers de couleur des favelas.
Accompagnée de son ami d'enfance et "acolyte dans le crime", transsexuelle noire et chanteur Jup do Bairro, ses concerts sont éblouissants. Aidée par des costumes démesurés et de nombreux twerk, ses performances sont des explosions de musique électro visant à combattre l'ordre du genre blanc hétéronormatif brésilien et le machisme de la scène funk nationale.
Les moments privés révèlent un aspect plus doux : pendant les douches avec ses amis ou lorsqu'elle cuisine avec sa mère, la conversation tourne autour de l'amour, du racisme et de la pauvreté. Des images d'archives sous forme de vidéos amateur la montrent lors de performances plus intimistes dans un hôpital durant son traitement contre le cancer.
Ce documentaire la montre aussi lors d'entrevues radiophoniques théâtrales dans lesquelles elle épouse puissamment ses convictions sur le féminisme et sa transsexualité : le rôle d'une femme cisgenre n'est pas pour Linn - elle préfère être une femme dotée d'un pénis dont l'identité de genre n'est pas liée à des organes génitaux mais à un état permanent de fluctuations.

Linn da Quebrada is a black transwoman from impoverished periurban São Paulo; she is also a pop performer who raises her voice for queers of colour from the favelas. Accompanied by her childhood friend and partner in crime, black transwoman and singer Jup do Bairro, her concerts are nothing short of dazzling. Aided by exorbitant costumes and plenty of twerking, her performances are onslaughts of electro against Brazil’s white heteronormative gender order and the machismo of the country’s funk scene.
Private moments reveal her gentler side: as she showers with friends or cooks with her mother the talk turns to love, racism and poverty. Archive footage in the shape of home videos shows her in intimate performances at a hospital during her own cancer treatment. We begin to realise that Linn uses radical nudity as a means to undermine accepted gender roles. This documentary also shows her in dramatised radio interviews in which she powerfully espouses her convictions about feminism and her transsexuality: not for Linn the role of a cis woman; she’d rather be a woman with a penis whose gender identity is not bound by her genitalia but is in a permanent state of flux.

Sortie en salles
  • Le 26 Juin 2019
Distinctions