film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Varda par Agnès
© Ciné-Tamaris
1/2
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Agnès Varda

IMAGE

François Décréau, Claire Duguet, Julia Fabry

SON

David Chaulier, Alan Savary

MONTAGE

Agnès Varda, Nicolas Longinotti

PRODUCTION / DIFFUSION

Ciné-Tamaris, Scarlett Productions, HBB26, ARTE France

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

MK2 Films, ADAV

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Le documentaire d’Agnès Varda se concentre sur son parcours de réalisatrice, offrant un éclairage personnel sur sa démarche de création qu’elle appelle la "cinécriture". À travers ses Leçons de cinéma et conférences entre Paris, Pékin et Los Angeles, cette fascinante conteuse nous propose une incursion dans son univers, l’opportunité pour elle de continuer à semer des désirs de cinéma.

"Adoptant la forme d’une leçon de cinéma – donnée à la Fondation Cartier – Varda par Agnès est un parcours dans l’œuvre de l’incontournable cinéaste, figure de la nouvelle vague, photographe et artiste, à qui l’on doit notamment Cléo de 5 à 7 (1962) ou Les Glaneurs et la Glaneuse (2000). Retraçant plus de 60 ans de vie et de carrière – puisque les deux éléments s’entrelacent immanquablement sans cesse dans un cheminement tel que le sien – le documentaire s’articule en deux parties, déroulant les années et projets, influences et complicités, au gré d’extraits et d’associations libres de Varda. Tandis que premier volet est dédié au XXe siècle et à la période "analogue" de son cinéma, le second se concentre davantage sur les arts visuels et le documentaire, en partant des années 2000. Partageant ce périple biographique et historique avec des interlocuteurs-rices privilégié-e-s, la réalisatrice livre un film-somme ; une plongée inspirante et touchante dans un univers peu conventionnel."
Visions du Réel - Emilie Bujès)

Agnès Varda takes a seat on a theatre stage. This professional photographer, installation artist and pioneer of the Nouvelle Vague is an institution of French cinema but a fierce opponent of any kind of institutional thinking. In this film, she offers insights into her œuvre, using excerpts from her work to illustrate – more associatively than chronologically – her artistic visions and ideas. Her lively, anecdote-rich and clever talk is divided into two sections. Firstly, she elucidates her "analogue period" from 1954 to 2000, in which the director is in the foreground. This was the young woman who set out to reinvent cinema, someone who was always open to chance and to moments of documentary, even in fiction; who, with every new film, changed her narrative style. In the second part, Agnès Varda focuses on the years from 2000 to 2018, and shows how she uses digital technology to look at the world in her own, unique way.
Whether in front of the camera or behind it, Agnès Varda is a visual storyteller who eschews convention and prescribed approaches to drama. Together with some of her fellow travellers, she takes the audience on a journey through her world of unorthodox images.

Distinctions