film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Madame
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Stéphane Riethauser

IMAGE

Stéphane Riethauser, Luc Riethauser, Marcus Winterbauer

MONTAGE

Natali Barrey

MUSIQUE ORIGINALE

David Perrenoud

PRODUCTION / DIFFUSION

Lambda Prod, RTS - Radio Télévision Suisse

PARTICIPATION

Cinéforom, Loterie Romande

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Lambda Prod

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"Madame, c'est Caroline, la grand-mère de Stéphane Riethauser. Une vieille dame dont on devine dès les premières images qu'elle cache, derrière sa coquette mise en pli et ses manières bourgeoises, une rare force de caractère. Leur relation est au cœur du film : un double autoportrait dans lequel la matriarche et son petit-fils cinéaste et gay se confient l'un à l'autre. Les archives familiales, d'une grande richesse, ne sont alors pas seulement la matière d'une (passionnante) saga familiale, mais surtout le moyen d'un dialogue réinventé du cinéaste avec lui-même, avec sa grand-mère, et avec la société bourgeoise dans laquelle il a grandi. C'est dans ces images et dans ces confrontations que le film trouve sa puissance subversive en déconstruisant un par un, avec une nécessaire sincérité, les clichés de genre qui enferment chacun dans un rôle. Des court métrages en Super 8 tout à la gloire du machisme que tournait Stéphane enfant, à ce film-ci, il nous donne ainsi à voir l'itinéraire d'un homme qui a su, comme son aïeule avant lui, se libérer du carcan d'une société patriarcale."
(Visions du Réel - Céline Guénot)

"Madame is Caroline, the grandmother of Stéphane Riethauser. An old lady who, from the very first images, we sense hides a rare strength of character behind her stylish hairstyle and bourgeois ways. Their relationship is at the heart of the film: a double self-portrait in which the matriarch and her grandson, a gay filmmaker, confide in each other. The incredibly rich family archives are thus not only the material for a (fascinating) family saga, but above all the means for the filmmaker’s reinvented dialogue with himself, with his grandmother and with the bourgeois society in which he grew up. It is in these images and in these confrontations that the film finds its subversive power by deconstructing one by one, with the required sincerity, the gender clichés that confine everyone to a role. From the short films in Super 8 wholly dedicated to machismo that Stéphane used to shoot as a child, to this film, we thus see the itinerary of a man who has been able, like his ancestress before him, to break free of the shackles of a patriarchal society."
(Visions du Réel - Céline Guénot)

Sortie en salles
  • Date de sortie non définie à ce jour
Distinctions
  • 2019 : Visions du Réel - Nyon (Suisse) - Compétition Internationale Burning Lights