film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
L'Escalade libérée
Free Climb
© Air Libre Prod
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Benoît Regord

IMAGE

Benoît Regord, Loïc Grateau

SON

Benoît Regord

MONTAGE

Benoît Regord

PRODUCTION / DIFFUSION

Air Libre Prod

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Air Libre Prod, Vimeo On Demand

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Antoine Le Menestrel, ancien grimpeur de haut niveau, nous raconte avec sincérité et sensibilité, son histoire à la falaise de Buoux, France et sa vision de l'escalade aujourd'hui. De sa découverte de Buoux étant tout jeune avec son frêre et ses parents, il va découvrir cette falaise et le travail d'ouverture de voies. Un partie de l'histoire de l'escalade s'écrit ici à Buoux, avec notamment la "bande des parisiens" dont il fait parti et les premiers 8A. Antoine nous raconte aussi son état d'esprit à cette époque, ses questionnements sur le sens de la vie, de sa vie.
Il retourne dans des voies comme "Rêve de papillon", la "Rose des sables" ou encore la "Rose et le vampire" pour nous guider.
À 55 ans, il exprime son escalade, comme une escalade libérée. Libérée des contraintes liées à l'éthique de l'escalade, cette éthique dont il a était lui même le missionnaire étant plus jeune. Apprendre à aimer le chemin, et non pas le but, prendre soin de son corps et partager l'escalade. Un documentaire sensible et esthétique, qui montre l'escalade sous un autre angle.

Antoine Le Menestrel, former high level climber, tells us with sincerity and sensitivity, his story at the cliff of Buoux, France and his vision of climbing today. From his discovery of Buoux being very young with his brother and his parents, he will discover this cliff and the work of opening up routes. A part of the history of climbing is written here in Buoux, notably with the "Parisian band" of which he is part and the first 8A.
Antoine also tells us about his state of mind at that time, his questions about the meaning of life, of his life.
He goes back in routes like “Rêve de papillon”, “La rose des sables” or even “La rose et le vampire” to guide us.
At 55, he expresses his climbing, as a freed climbing. Freed from the constraints linked to the ethics of climbing, this ethics of which he was himself the missionary when he was younger. Learn to love the path, and not the goal, take care of your body and share the climb. A sensitive and aesthetic documentary, which shows climbing from another angle.

Distinctions