film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Jacques Kebadian
© D.R.
1/2

Né en 1940 à Paris. Études à l'IDHEC. Assistant-réalisateur sur trois films de Robert Bresson. Premier film : Trotsky (1967). En 1968, il fonde avec Michel Andrieu et Renan Pollès le collectif militant ARC, qui réalise Le Droit à la parole, Le Joli Mois de mai, CA13, Comité d'action du treizième.
Les jeunes gens dans Albertine (1972), les sans-papiers D'une Brousse à l'autre (1997), les Indiens zapatistes de La Fragile Armada (2003), la classe ouvrière, les exilés : il se poste aux côtés de tous les opprimés, si désespérée et inégale soit la lutte.
Fidélité aux origines arméniennes, collaborations au long cours avec d'autres créateurs (Jean-Robert Ipoustéguy, Pierre Guyotat, François-Marie Anthonioz, Patrick Bouchain…), constance du travail avec d'autres cinéastes (Franssou Prenant, Serge Avedikian, Joani Hocquenghem…), assiduité à bâtir une galerie de portraits de femmes exemplaires (Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle, Chouchan Kebadian et ses sœurs, les danseuses ­Apsaras du Cambodge…).

(Source : Éditions Yellow Now)

Filmographie complète | Auteur-Réalisateur | Producteur / Diffusion | Image | Son | Montage

Page:1/2