film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Marguerite Duras
© Jean Mascolo
1/1

Marguerite Duras, de son vrai nom Marguerite Donnadieu, est née le 4 avril 1914 à Gia Dinh, une ville de la banlieue Nord de Saïgon. Reconnue mondialement pour son œuvre littéraire, Marguerite Duras était aussi une cinéaste singulière et visionnaire. Quelques années après avoir excellé à l’écriture de Hiroshima, Mon Amour, la femme de lettres prend à son tour la caméra et devient femme de l’être, montrant ce qui existe et ce qui se ressent.[...]

En 1969 elle passe à la réalisation cinématographique avec Détruire, dit-elle. Puis en 1972 sa maison sert de décor à Nathalie Granger, son nouveau film, puis elle écrit tour à tour India Song et La Femme du Gange, qu'elle tourne au cinéma (Catherine Sellers, Gérard Depardieu, Dionys Mascolo) En 1973, India Song est transformé en pièce de théâtre et parallèlement en film (sorti en salles en 1975). En 1977 c'est Le Camion qui sort au cinéma, un film marqué par l'apparition de Duras en tant qu'actrice (rôle succinct). Cette période prolifique pour elle se poursuit avec la réalisation en 1979 de quatre courts-métrages : Les Mains négatives, Césarée, Aurélia Steiner-Melbourne et Aurélia Steiner-Vancouver. À partir du début des années 80, Marguerite Duras poursuit la multiplication de ses activités avec la réalisation de Dialogue de Rome, un film commandé par la RAI Italienne, puis suivront Savannah Bay, La Maladie de la mort et en 1984 L'Amant, un roman largement autobiographique reprenant la trame de son enfance.[...]

(Source : www.kering.com et site de l'auteure)

+ Site de l'auteur(e)

Filmographie complète | Auteur-Réalisateur | Auteur