film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Tariq Téguia
© D.R.
1/1

Né à Alger en 1966, Tariq Teguia a étudié la philosophie et la photographie, avant de se consacrer au cinéma. Entre 1992 et 2002, il réalise quatre courts métrages évoquant l'enfermement d'une jeunesse algérienne piégée dans un territoire en proie à une guerre souterraine sans ligne de front. Remarqué à la Berlinale avec La Clôture (2003), Tariq Teguia se lance dans la réalisation, en dehors des circuits traditionnels de l'industrie du cinéma, d'une trilogie de fictions "cartographiques": la première erre, comme ses personnages hantés par le désir de fuir vers le Nord, dans une banlieue d'Alger en construction (Rome plutôt que vous, 2006, Orrizonti Festival, Mostra de Venise), tandis que Inland (2008, également montré à la Mostra), ré-ancre l'Algérie à son continent et regarde vers le Sud, le cœur du pays, et que Révolution Zendj (2013, Grand Prix des Entrevues de Belfort), dont le tournage a débuté un peu avant "les printemps arabes", le replace dans un espace plus vaste, le monde méditerranéen, agité par de nouvelles luttes d'émancipation.

Considéré comme l'un des cinéastes algériens les plus importants de sa génération, Tariq Teguia saisit des sociétés en construction dans des films puissants, où il tente de fondre "fond et forme, idées et sensations".

(Source : Visions du Réel)