film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Agnès Varda

Elle passe son enfance en Belgique et connait les bombardements en 1940. Après une exode sur les routes de France jusqu'à Sète, Agnès Varda suit de courtes études à Paris, dont à l'Ecole du Louvre, où elle apprend la photographie. Elle voyage ensuite beaucoup (Cuba, Chine).

Dans les années 50, elle devient photographe du Festival d'Avignon et de la troupe Jean Vilar - Gérard Philipe. Elle réalise également des reportages. Agnès Varda est cinéaste depuis 1954. Elle a créee une société de production, Tamaris Films, pour tourner son premier film de long métrage La Pointe Courte (également premier film de Philippe Noiret). Cela lui vaut le titre de "Grand-Mère de la Nouvelle Vague".

Parmi les 33 longs et courts-métrages, fictions ou documentaires réalisés par Agnès, on peut citer : Cléo de 5 à 7 (1961), Le Bonheur (1964 avec l'Ours d'argent au Festival de Berlin), Daguerreotypes (1975), Sans toit ni loi (1984), Jacquot de Nantes (1990), Les Glaneurs et la glaneuse (2000), ou encore Les Plages d'Agnès, ou les réminiscences de ses ballades balnéaires (2008), pour lequel elle obtient le César du Meilleur film documentaire.

En 2002, l'ensemble de son œuvre cinématographique est récompensée par le prix René-Clair de l'Académie française.
Puis, Agnès Varda est élevée à la dignité de Grand-croix de l'Ordre national du Mérite en 2013.
Elle a également reçu le Léopard d'honneur lors du 67e Festival international du film de Locarno, en 2014, ainsi que la Palme d’honneur lors du 68e Festival de Cannes, en 2015.

+ Site de sa société de production
+ Écrit(s) sur l'auteur

Filmographie complète | Auteur-Réalisateur | Image | Son | Montage

Page:1/2