film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Rithy Panh

Né en 1964 à Phnom Penh au Cambodge, Rithy Panh échappe aux terribles camps de la mort des Khmers Rouges alors qu'il n'a que 15 ans. Dans les années 80, il vient étudier en France à l'Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC). Suite à sa formation, il signe son premier documentaire, Site 2 (1989), qui se concentre sur les camps de réfugiés cambodgiens. Il possède aujourd’hui la double nationalité franco-cambodgienne. Ce premier film est remarqué dans de nombreux festivals. Dès lors, Rithy Panh n'aura de cesse de montrer la tragédie de son pays à travers des documentaires comme La Terre des âmes errantes (1999), ou des longs métrages de fiction tels Les Gens de la rizière (1994) et Un soir après la guerre (1998). Traumatisé par un génocide d’une violence extrême – deux millions de Cambodgiens, soit un sur quatre, exterminés en quatre ans – Rithy Panh devient cinéaste principalement pour témoigner et transmettre la mémoire de ce drame indicible.

(Source : Tënk)

+ Portrait de Rithy Panh par Anne Chaon dans le n°48 de la revue "Astérisque" de la SCAM
+ Article de Cyril Cossardeaux, autour du film "Duch, le maître des forges de l’enfer"
+ Débat "Cambodge : Mémoires contemporaines, du documentaire à la fiction", BPI,
+ Cambodge, l'Atelier de la mémoire
+ Centre de ressources Bophana
+ Film(s) sur l'auteur
+ Écrit(s) sur l'auteur

Filmographie complète | Auteur-Réalisateur | Image | Montage