film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Vincent Sorrel
© D.R.
1/1


Vincent Sorrel est chercheur au GRESEC et maître de conférences à l’université Grenoble 3.
Responsable pédagogique du master Documentaire de création (Grenoble 3 / Ardèche Images), il codirige le programme REFLEX (Réflexions sur le film comme lieu d’expériences) de la Maison de la création.

C’est en tant que chercheur associé à la Cinémathèque française et dans le cadre des archives et collections du Conservatoire des techniques qu’il a entamé une recherche sur l’imaginaire des techniques du cinéma.
Cette approche du cinéma à partir des appareils nourrit une réflexion sur l’écriture et la réalisation documentaire dans ses enseignements, comme la pratique avec cinq films documentaires : Par des voies si étroites (1995), Là-bas où le diable vous souhaite bonne nuit (1998), Nous sommes nés pour marcher sur la tête des rois (2006).

Ses deux films suivants, Le cinéaste est un athlète et Le Voyage dans la lune concernent le cinéma : le premier à travers un portrait de Vittorio de Seta, le deuxième est un essai sur la construction d’une salle, réflexion poétique sur la matérialité du cinéma.


Son film Le Nouveau Monde suit la reconstruction du cinéma d'Art & Essai grenoblois Le Méliès. Vincent Sorrel explique : "Le désir du film est né alors que le projet de construction d’un nouveau Méliès n’a pas été soutenu par le CNC en 2008 à cause de la concurrence que cet agrandissement pouvait représenter à Grenoble. C’est parce que ce cinéma, issu d’un ciné-club en 1967, pouvait disparaître que je me suis attaché à filmer sa construction."

En 2018, son film Artavazd Pelechian, le cinéaste est un cosmonaute, sur le cinéaste arménien, est sélectionné aux États généraux du film documentaire.

(Source : Éditions Verdier)

Filmographie complète | Auteur-Réalisateur | Producteur / Diffusion | Auteur | Image | Son