film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Regard
img © D.R.

Fespaco

Du 23 février au 2 mars 2019 - Burkina Faso


Le Fespaco (Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou) a été créé en 1969 à Ouagadougou, à l'initiative d'un groupe de cinéphiles. L'engouement et l'espoir qu'il a engendré auprès du public et des cinéastes d'Afrique, ont permis de l’institutionnaliser le 07 janvier 1972.


À partir de la 6e édition, il devient biennal et débute le dernier samedi de février de chaque année impaire.


Les objectifs principaux du festival sont multiples : favoriser la diffusion de toutes les œuvres du cinéma africain, permettre les contacts et les échanges entre professionnels du cinéma et de l'audiovisuel ainsi que contribuer à l'essor, au développement et à la sauvegarde du cinéma africain, en tant que moyen d'expression, d'éducation et de conscientisation.



Ce sont environ 200 films qui seront présentés au cours de plus de 350 séances de projection dans les villes de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et Ouahigouya.

Le thème retenu pour cette 26e édition est Mémoire et avenir des cinémas africains.
En plus des différentes sélections officielles, une sélection spéciale pour la célébration du cinquantenaire du festival propose des classiques des cinémas d’Afrique et de la diaspora, des films emblématiques des 50 dernières années, une rétrospective des films qui ont obtenu le prix "Étalon d’or de Yennenga" et des films restaurés du patrimoine des cinémas d’Afrique et de la diaspora.

Le 19e marché international du cinéma et de l'audiovisuel africains (MICA) donnera une tribune de rencontres professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel avec la constitution d’une bourse de programmes audiovisuels africains et sur l’Afrique, dont le visionnement est accessible à tous les professionnels du cinéma.


Dans la sélection officielle long métrage documentaire, 21 films sont retenus :

Whispering Truth to Power de Shameela Seedat (Afrique du Sud)
By All Means Necessary de Suleman Ramadan (Afrique du Sud)
Meu Amigo Fela de Joel Zito Araújo (Brésil)
Le Cimetière des éléphants de Éléonore Yaméogo (Burkina Faso)
Le Loup d'or de Balolé de Aïcha Boro (Burkina Faso)
Pas d'or pour Kalsaka de Michel K. Zongo (Burkina Faso)
Le Futur dans le rétro de Jean-Marie Teno (Cameroun)
Ntarabana de François Woukoache (Cameroun)
Jean Rouch, cinéaste africain de Idriss Diabaté (Côte d’Ivoire)
Amal de Mohamed Siam (Égypte)
Ghana for You de Adams Mensah (Ghana)
Un sari sans fin de Harrikrishna Anenden (Île Maurice)
Silas de Hawa Essuman et Anjali Nayar (Kenya)
Fahavalo - Madagascar 1947 de Marie-Clémence Andriamonta-Paes (Madagascar)
Dawa, l'appel à Dieu de Malick Konate (Mali)
Jamu Duman (Quel valeureux nom as-tu ?) de Salif Traoré (Mali)
Au temps où les arabes dansaient de Jawad Rhalib (Maroc)
Ganda, le dernier griot de Ousmane Diagana (Mauritanie)
Solaire made in Africa de Malam Saguirou (Niger)
Kinshasa Makambo de Dieudo Hamadi (R.D. Congo)
On a le temps pour nous de Katy Lena Ndiaye (Sénégal)


+ Visionner la bande-annonce de l'évènement
+ Voir l'ensemble de la sélection officielle
+ Site du festival