film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Regard
img © Éditions mare & martin

Frontière(s) au cinéma

Éditions mare & martin / Droit & cinéma


La notion de frontière est loin d’être univoque.
Au singulier, elle désigne une ligne de démarcation qui sépare tout en incitant à la transversalité, faisant apparaître un espace plus ou moins flou à ses marges, la zone transfrontalière particulièrement propice aux échanges, tandis qu’au pluriel, les frontières prennent souvent le sens de limites constitutives de l’interaction humaine, mais peuvent aussi devenir outils de contrôle voire d’oppression. La notion apparaît ainsi paradoxale, entre immobilisme et mouvement, tracé précis et espace fluctuant, ressource et menace.

De cette plasticité, les cinéastes se saisissent et nous offrent des variations esthétiques autour des figures de la frontière (lignes de démarcation, postesfrontières, murs, migrants…).
Médium de choix pour un observateur du phénomène frontalier, le cinéma permet de capter le réel, sa représentation cartographiée, tout en laissant une part substantielle à l’imaginaire du spectateur.


Cet ouvrage de Estelle Epinoux-Pougnant, Vincent Lefebvre et Magalie Flores-Lonjou, édité dans la collection Droit & cinéma, et les vingt-trois contributions qu’il contient mêlent, dans une démarche interdisciplinaire, l’analyse des questions juridiques et la nature esthétique des films étudiés.

Complété par une bibliographie et une filmographie indicatives, il constitue un instrument de travail pour tout chercheur intéressé par les frontières, révélées ici par le 7e Art.


Estelle Épinoux est maître de conférences en études anglophones à l'université de Limoges. Elle travaille sur le cinéma irlandais suivant des approches esthétique et interdisciplinaire. Elle est l'auteur d'articles et ouvrages sur ces questions.

Vincent Lefebve est maître de conférences à l'université libre de Bruxelles, membre du Centre de droit public et du Centre de droit international et chercheur associé à l'Institut des hautes études sur la justice. Après l'avoir conduit à explorer la dimension juridique de la pensée de Hannah Arendt, ses recherches portent actuellement sur les représentations du juge et de la justice au cinéma.

Magalie Flores-Lonjou est maître de conférences HDR en droit public à l'université de La Rochelle. Ses travaux portent sur la représentation des questions juridiques, judiciaires et politiques au cinéma. Elle co-anime le blog Droit et cinéma et le compte Twitter @DroitEtCinema.


+ Plus d'informations sur le site de l'éditeur
+ Collection Droit & cinéma des Éditions mare & martin