film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Regard
img © D.R.

Festival international Jean Rouch

Du 15 novembre au 12 décembre 2019 - Musée de l'Homme, Paris



Depuis sa création, le Festival international Jean Rouch, consacré au cinéma et à l’anthropologie, est un lieu vivant de découvertes, d’échanges cinématographiques et de débat avec les réalisateurs et les chercheurs.
Il est ouvert à tous et gratuit.

Le festival a pour ambition de rendre compte par le cinéma documentaire de la diversité des modes de vie des femmes et des hommes et de leurs activités sociales, politiques et culturelles, comme de leurs relations à l’environnement. Tous les films programmés, pour leur écriture engagée et singulière, pour leur regard humaniste et averti, ont pour intention la rencontre de l’Autre et de nous-même.





Chaque année, la compétition internationale présente environ 25 films issus de la production mondiale des deux dernières années (sélectionnés parmi plus de 900 films). Leur sélection résulte de l’originalité du point de vue et de la qualité anthropologique de la démarche du cinéaste, et de la singularité de leur écriture cinématographique. Huit prix sont remis.

Cette 38e édition est parrainée par Yves Coppens, paléoanthropologue, un des découvreurs de notre ancêtre Lucy, et auteur de films documentaires.


En compétition internationale cette année :

A Lua Platz de Jérémy Gravayat (France)

Le Baiser du silure de June Balthazard (France)

Barstow, California de Rainer Komers (Allemagne, États-Unis)

Buoi de Thao Tran Phuong et Swann Dubus Mallet (Vietnam)

Chão de Camila Freitas (Brésil)

Diary of Cattle de Lidia Afrilita et David Darmadi (Indonésie)

Hitch, une histoire iranienne de Chowra Makaremi (France)

Inclusief de Ellen Vermeulen (Belgique)

Knots and Holes. An Essay Film on the Life of Nets de Mattijs van de Port (Pays-Bas)

Losing Alaska de Tom Burke (Irlande)

Love Song of the Living, Love Song of the Dead de Zhang Ping (Chine)

Les Lunes rousses de Tülin Ozdemir (Belgique)

Lykkelænder de Lasse Lau (Danemark, Groënland)

Mon nom est clitoris de Daphné Leblond et Lisa Billuart Monet (France, Belgique)

Mùa Cát Vọng' de Hang Pham Thu (Vietnam, Philippines)

Pas d'or pour Kalsaka de Michel K. Zongo (Burkina Faso)

Pet' de Olga Korotkaya (Russie, Pologne)

Sous la douche, le ciel de Effi Weiss et Amir Borenstein (Belgique)

Une nouvelle ère de Boris Svartzman (France, Argentine)

Les vaches n'auront plus de nom de Hubert Charuel (France)

Vivek de Anand Patwardhan (Inde)

When Tomatoes Met Wagner de Marianna Economou (Grèce)

Yukiko de Young Sun Noh (France)



Parmi les autres temps forts du festival :

• une programmation Regards Comparés : Iran du 25 au 28 novembre 2019
+ Plus d'informations

• deux journées de réflexion et d’échanges autour de la rencontre entre sciences humaines et cinéma les 5 et 6 décembre 2019
+ Plus d'informations

• une programmation Femmes documentaristes, regards anthropologiques du 29 novembre au 1er décembre 2019
+ Plus d'informations

• une rétrospective Ivan Boccara : la trilogie pastorale avec la projection de Mout Tania, Tameksaout et Pastorales électriques


+ Consulter l'ensemble de la programmation
+ Site du Comité du Film Ethnographique