film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Regard
img © Métis Presses

Le Montage organique - Eisenstein et la synthèse des arts

Métis Presses, 304 pages


En sondant les fondements philosophiques de la démarche créatrice de Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, Pascal Rousse livre avec Le Montage organique une interprétation neuve de l’œuvre et de la pensée du grand réalisateur russe.

Élevée au rang de véritable concept par Eisenstein, la technique du montage sert de fil théorique à ces pages et permet de privilégier la cohérence d’une pratique artistique qui entendait faire du cinéma une nouvelle forme de synthèse des arts : critique, dynamique et ouverte.

Constructiviste et architectonique, le concept eisensteinien de montage s’oppose au primat habituellement accordé à la narration ainsi qu’à l’idée d’une réalité déjà donnée qu’il suffirait d’enregistrer.


Cette relation insoumise à l’être, cette conception d’un monde toujours à transformer selon une perspective éthique ne pouvait qu’entrer en contradiction avec le pouvoir. C’est pourquoi l’image persistante d’un virtuose de l’esthétisation au service de la propagande sera ici réfutée par l’analyse des œuvres cinématographiques.


Table des matières de l'ouvrage :

Préface de Philippe Sers

Qu’est-ce que le montage ? - Introduction

L'art et l'affectivité

La mise en forme de la présentation

L’expérience de l’image
Construction et composition
Mise en scène et cadrage

L’image et l’événement
La distraction
L’affect
Le pathétique et l’extase : L’escalier d’Odessa du Cuirassé Potemkine


Le montage intellectuel

Principes et modèles constructifs
Les ruines et la distorsion spatio-temporelle : Piranèse, Gradiva
Le labyrinthe et l’archipel : Ulysse de Joyce
Réorganiser l’espace visuel : Octobre

Le montage et la vie
Le réalisme carnavalesque : Le Capital et La Grève
Transformer le mode de vie : La Maison de verre (Glass House)
La vie souveraine : Que viva Mexico ! 


Le montage vertical

Vers le montage vertical : La Ligne générale
Dialectique du moderne et de l’archaïque
Rêve, utopie et réveil dialectique
Prémisses du montage vertical : le montage polyphonique

L’expérience émotionnelle de l’espace

Alexandre Nevski et Ivan le Terrible 
La stratification : Alexandre Nevski 
Pouvoir et justice : Ivan le Terrible
Ivan le Terrible
: le sacrifice

Vers le paradigme artistique du montage

Conclusion


+ Consulter quelques pages de l'ouvrage
+ Plus d'informations
+ Site de l'éditeur Métis Presses