film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Regard
img © D.R.

Hot Docs at Home

Du 28 mai au 6 juin 2020 - Toronto



À l’instar de nombreuses manifestations internationales dans le contexte actuel, l’édition 2020 de Hot Docs, l'un des principaux festivals et marchés du film documentaire en Amérique du Nord, sera dématérialisée.
 
S’il est encore trop tôt pour mesurer véritablement l’impact de la crise sanitaire sur le marché international du film, les festivals les plus importants – Cinéma du réel, CPH:DOX, Visions du Réel, Cannes… – rivalisent d’ingéniosité afin de proposer dans l’urgence des versions digitales de leurs programmes cinématographiques et professionnels.

Aussi la 27e édition du festival canadien, attendue comme chaque année par toute l’industrie du documentaire, se déroulera exclusivement en ligne.

Plus de deux cent vingt documentaires, issus d’une soixantaine de pays et répartis entre seize catégories, étaient prévus au programme. Plus de 135 seront disponibles en streaming, dont une très grande majorité de longs métrages, uniquement accessibles sur le territoire canadien et dans la limite des jauges envisagées. Les discussions avec les cinéastes concernés, préenregistrées, seront mises à la disposition du public inscrit.

Cette offre s’étoffe de jour en jour et s’étendra, pour certains films, au-delà des dates officielles du festival, puisqu’il sera possible de les visionner jusqu’au 24 juin sur la plateforme. De nombreuses premières mondiales sont malgré tout maintenues mais afin de leur garantir un minimum d’ampleur un partenariat s’est noué entre le festival et la chaîne CBC, qui s’est engagée à diffuser sept documentaires sans que cela ne trouble l’habituelle chronologie des médias.

Rien ne remplacera l’impact, le souffle et l’élan que procure d’ordinaire ce festival auprès de l’ensemble de la communauté du documentaire, tant auprès du public que pour son industrie, mais saluons tout de même, en ces temps incertains, la parenthèse bienvenue et l’expérience nouvelle que nous offrent ces festivals virtuels.

François-Xavier Destors


Dans la section World Showcase, qui propose une sélection de documentaires internationaux à fort impact :

9/11 Kids de Elizabeth St. Philip (Canada)
A Loss of Something Ever Felt de Carlos Eduardo Lesmes Lopez (Estonie, Colombie, Suède)
Cosas que no hacemos de Bruno Santamaría Razo (Mexique)
Daddy de Brendan Cooney et Lars Emil Leonhardt (Danemark)
The Earth Is Blue Like as an Orange de Iryna Tsilyk (Lituanie, Ukraine)
Eyes and Arms de Panahbarkhoda Rezaee (Iran)
I Am Samuel de Peter Murimi (Kenya, États-Unis, Canada, Royaume-Uni)
Landfall de Cecilia Aldarondo (États-Unis)
Mayor de David Osit (Royaume-Uni, États-Unis)
Mein Vietnam de Tim Ellrich, Thi Hien Mai (Allemagne, Autriche)
Merry Christmas, Yiwu de Mladen Kovačević (Suède, Serbie, France, Allemagne, Belgique, Qatar)
Niña Mamá de Andrea Testa (Argentine)
Only the Devil Lives Without Hope de Magnus Gertten (Suède, Norvège)
The Reason I Jump de Jerry Rothwell (Royaume-Uni)
Seishin 0 de Kazuhiro Soda (Japon)
Shadow Flowers de Seung-Jun Yi (Corée du Sud)
Softie de Sam Soko (Kenya, Canada)
Tension Structures de Feargal Ward et Adrian Duncan (Irlande, France)
Two Gods de Zeshawn Ali (États-Unis)
Wood de Monica Lazurean-Gorgan, Michaela Kirst et Ebba Sinzinger (Autriche, Allemagne, Roumanie)

Ainsi qu'une trentaine de courts métrages documentaires.


+ Consulter l'ensemble de la programmation
+ Site de Hot Docs
+ Palmarès de l'édition 2020