film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Regard
img © Erre

Panorama du Cinéma colombien

Du 6 au 12 octobre 2020 - Paris


L’association Le chien qui aboie présente la nouvelle édition du Panorama du Cinéma colombien :

"L’association Le chien qui aboie a fêté ses 10 ans en 2019 et célébré le succès de son événement phare : la 7e édition du Panorama du Cinéma colombien.

2020 nous a tous ébranlés et beaucoup des fidèles que vous êtes se demandent ce que Le chien qui aboie a découvert, recueilli et sélectionné au cours de ces longs mois. 

Nous avons pris le temps de revenir aux images et d’en débattre longuement afin de conserver intact ce lien précieux qui nous réunit : le cinéma. Ainsi, malgré un chemin plein d’obstacles, notre Panorama nº 8 vous propose une sélection d’œuvres soigneusement choisies parmi la riche production colombienne.


Nous avons procédé comme des botanistes, en partageant l’émotion de celui qui observe, qui trouve et réunit des images. Voici donc un assemblage de films, notre herbier d’œuvres à nous, inspiré de l’univers végétal et spirituel de notre animal totem, le paresseux. Notre affiche, réalisée par l’artiste urbaine Erre, illustre bien notre état d’esprit pour cette édition : une relation au temps plus posée et l’envie de nous réconforter au sein du cinéma.

Nous vous proposons des films-racines, arborescents et ligneux, qui nous relient aux questionnements profonds et immuables de notre cinématographie. Que voyons-nous ? Que peut le cinéma face aux réalités actuelles ? Comment ces images influent-elles sur la mémoire et les imaginaires collectifs ?

Vous trouverez également des films-lianes, volubiles et mobiles, qui se faufilent dans les méandres urbains et témoignent de l’ardeur de la jeunesse. Ces films sont des passerelles qui, de ville en ville, recueillent des récits où la violence côtoie l’espoir et la joie.

Par leur fraîcheur et leur voluptuosité, les films-fruits, charnus comme une baie ou une drupe, vous feront voyager dans un monde aux tonalités multiples. Comment et pourquoi se choisit une durée, un format, une image ? Comment déterminer le temps du récit ? Y a-t-il un temps du récit intime ?

Accompagner ce cinéma, c’est s’interroger, prendre des risques et être confronté à de multiples dilemmes. Cette sélection, imaginée cette année par un groupe renouvelé et agrandi, s’inscrit dans un moment de réaffirmation de notre savoir-faire et de notre volonté d’exister.

Rejoignez-nous au cœur du 7e art et entamez un parcours qui, année après année, réunit spectateurs et aventuriers de Paris et d’Île-de-France. Notre Panorama nº 8 n’attend plus que vous, nous avons hâte de vous y retrouver !"


Parmi les longs métrages en compétition, on retrouve 10 documentaires :

Ejercicios de memoria de Hernán Barón Camacho
En revolutionær familie de Tanja Wol Sørensen
La Fortaleza de Andrés Felipe Torres
Instrucciones de domesticación de Juan Carlos Arias
Lapü de Juan Pablo Polanco et Cesar Alejandro Jaimes
La Niebla de la paz de Joel Stängle
El Segundo Entierro de Alejandrino de Raúl Soto Rodríguez
Suspensión de Simón Uribe Martínez
Ushui, la luna y el trueno de Rafael Mojica Gil et Saúl Gil Nakogu
La Venganza de Jairo de Simón Hernández Estrada


+ Visionner la bande-annonce de l'évènement
+ Consulter l'ensemble de la programmation sur le site du festival