film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Regard
img © CNC

Le marché du documentaire en 2019


Synthèse de l'étude prospective annuelle du CNC sur le marché du documentaire :


• Les aides publiques et régionales constituent la première source de financement de la production de longs métrages documentaires

En 2019, 65 documentaires sont agréés, soit le plus haut niveau des 10 dernières années. Ces films mobilisent 2,6 % des investissements réalisés dans la production cinématographique française entre 2010 et 2019.
Les documentaires sont peu financés avec l’étranger (10,8 % du coût définitif en 2019). Les aides publiques et régionales sont leurs principales sources de financement avec 35,1 % du coût définitif devant les producteurs avec 19,6 %.



• La sortie en salle, un point d’étape parmi les lieux de diffusion du documentaire

Les festivals sont devenus des lieux de diffusion à part entière des documentaires et la salle constitue de ce point de vue un point d’étape dans la vie de ces œuvres.
En 2019, 153 documentaires font l’objet d’une première sortie commerciale en France au cinéma, soit le plus haut niveau de la décennie. Ils représentent 20,5 % de l’ensemble des films sortis en salles dans l’année mais seulement 1,1 % des entrées totales avec 2,1 millions d’entrées.


• Un public plus âgé et assidu, plus enclins à visionner des œuvres abordant des thèmes du réel

En 2019, le public des films documentaires est composé à 55,9 % de 50 ans et plus. Les spectateurs réguliers représentent près de la moitié du public des documentaires (45,7 %) en 2019. 35,0 % sont des spectateurs assidus.


• Des heures de documentaires audiovisuels mieux soutenues par le CNC

En 2019, le CNC aide moins d’heures de documentaires à 1 960 heures, soit -8,4 % par rapport à 2018. Toutefois, l’apport horaire du CNC progresse de 1,2 % par rapport à 2018 à 36,2 K€.


 Un genre audiovisuel sous consommé en télévision de rattrapage par rapport à l’offre disponible

À l’instar de la diffusion linéaire, 6,2 % des programmes offerts en télévision de rattrapage sont des documentaires, alors qu’ils ne représentent que 2,6 % des programmes consommés.


 Le troisième genre audiovisuel le plus exporté
Avec 30,6 M€ de ventes, le documentaire reste en 2018 le 3ème genre audiovisuel le plus exporté. Entre 2010 et 2019, 174 films documentaires français inédits sont sortis dans les salles étrangères.


+ Consulter le document complet