film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Écouter
img © Bertrand Gay - AFP

Yolande Zauberman

Affaires Culturelles sur France Culture



Scénariste et réalisatrice à la filmographie éclectique et aux partis pris formels audacieux, Yolande Zauberman a fondé tout son travail sur la résistance par l’intime.

En 2018, Yolande Zauberman a marqué les esprits avec son documentaire M qui ouvrait le festival du Cinéma du réel, peu après avoir été déjà découvert et primé au Festival de Locarno. César du meilleur documentaire, le film était dernièrement à l’affiche du festival Best of Doc #2. Une plongée dans les ténèbres autant qu’un processus de réconciliation au sein duquel, comme souvent chez la cinéaste, l’intime côtoie l’universel.

Au micro de Lucile Commeaux dans l'émission Affaires Culturelles de France Culture, la scénariste et réalisatrice revient sur ses inspirations, ses imaginaires et ses méthodes de travail...




Diplômée en histoire de l’art mais aussi en économie, Yolande Zauberman s’initie au cinéma auprès du réalisateur israélien Amos Gitaï qu’elle assiste à ses débuts. Depuis les années 1980, elle est une réalisatrice discrète au parcours éclectique qui vogue entre le documentaire et la fiction. 

"Godard disait que le documentaire, au bout du compte, ce devait être de la fiction et que la fiction, au bout du compte, ce devait être du documentaire. Et je suis complètement d'accord avec ça."

Ses films, aux partis pris esthétiques audacieux, sont toujours aux prises avec l’expérience. Elle a ainsi pu nous interpeller sur l’apartheid dans Classified People, le système des castes en Indes dans Caste criminelle, l’avant-guerre mondiale en Pologne dans Moi, Yvan, Toi, Abraham, la jeunesse des marges dans Clubbed to Death, ou encore sur le désir entre Juifs et Arabes en Israël dans Would You Have Sex With an Arab, et bien d’autres problématiques. 

"J'ai posé cette question Would you have sex with an Arab ?, et tout d'un coup les gens se remettent en cause, parce que si cette question peut avoir l'air superficielle, elle est en réalité très profonde : pour désirer l'autre, il faut le voir. Et tout le problème est là."

Dans ses différentes œuvres, la cinéaste explore les motifs et les enjeux de la frontière physique et sociale entre soi et les autres, des groupes et de leurs codes, mais surtout de la stigmatisation de certains groupes par la société dans laquelle ils gravitent. Il en découle des questions cinématographiques essentielles, notamment sur la manière de représenter ceux qui sont relégués au hors champ. La cinéaste y répond, de film en film, en consacrant l’intime en acte de résistance, sans voyeurisme toutefois. 

[...]

Cette émission est disponible en podcast sur le site de France Culture.

Écouter le podcast
Consulter la filmographie documentaire Yolande Zauberman