film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Les Films invisibles
img © Ardèche Images association

La Traverse de l'oubli

Un film de Mariadèle Campion


Film-documentaire.fr poursuit sa présentation des films invisibles en vous proposant de visionner un film de Mariadèle Campion, La Traverse de l'oubli, réalisé en 2001.

En complément des films invisibles, les écrits Sous un certain angle permettent de découvrir la démarche d'un réalisateur à travers l'analyse d'un extrait de son film.

+ Voir un extrait du film "La Traverse de l'oubli"


Oiseau de nuit
 
L’obscurité est percée de temps à autre par un réverbère. La lumière jaune évoque alors le sépia des vieux films. Aucune présence dans le village, hormis les murs massifs, les coins, les passages. Alors chaque pierre cadrée pour elle-même fait figure : sa couleur, sa forme, son grain contraste avec la pierre cimentée à côté. La filmeuse, elle, ne se cache pas, elle renifle, filme son ombre, tend la main pour toucher le mur. Sa caméra tâtonne, son montage répond à un chant saccadé. Surgit une possible rencontre : sur un perron, un jeune homme s’affaire près d’un barbecue, alors que de la musique et une conversation animée s’échappent de la porte. Mais après un bref salut, la filmeuse poursuit sa route.
 
Noir et blanc, jeux d’ombres, rythmes sonores et visuels rappellent des images d’avant-guerre, d’un cinéma muet qui aurait tout compris de la Nouvelle Vague, et s’amuserait à se faire peur avec les rôdeurs longeant les murs. Pourtant tout est paisible et seule la caméra rôde. Qui hante ainsi le village, voulant à la fois percer les murs et garder ses distances ? En évoquant le cinéma d’avant le témoignage face caméra, d’avant la parole directe, Mariadèle Campion atteste de la difficulté du contact - derrière, devant la caméra et préfère laisser surgir les figures qui viendront.
 
Gaëlle Rilliard


+ Voir le film
+ Voir la fiche du film
+ Les films invisibles

Invisible, tel est aujourd’hui le statut d'un grand nombre de films documentaires pourtant intéressants. Produits dans des conditions marginales ou ayant suivi les circuits classiques de production, ces films réalisés ces dernières années, malgré leurs présences initiales dans d'importants festivals, ne sont plus diffusés.

Devenus invisibles, ils sont pourtant le refuge d’une part non négligeable de la créativité en France. Film-documentaire.fr rend de nouveau visibles une sélection de ces films en les proposant régulièrement en accès libre.