film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Lumière sur
img © Pariscience

Pariscience, le carrefour du documentaire scientifique

Du 2 au 9 octobre 2017 - Paris

La place importante du documentaire scientifique dans le paysage audiovisuel français et international invite sans cesse à s’interroger sur les enjeux économiques, politiques et sociaux de la représentation de la science et de la transmission des savoirs scientifiques sur nos écrans. En proposant une grande diversité de thèmes, de formes et de regards croisés – entre le monde scientifique, celui des professionnels de l’audiovisuel et l’ensemble des publics, le festival Pariscience s’impose désormais comme un acteur incontournable dans l’agenda de ces réflexions.

Avec une équipe renouvelée et son lot de nouveautés, cette 13e édition confirme les promesses entrevues lors des précédentes. Au-delà d’une journée dédiée au thème "une médecine pour l’Homme", plus de 80 films sont au programme, dont une grande majorité de documentaires, afin de nourrir le débat autour des enjeux environnementaux, technologiques et médicaux qui agitent nos sociétés contemporaines et alimentent leurs perspectives d’avenir.

Parmi ces films, notons un certain nombre d’inédits qui marqueront les temps forts de la programmation.
Let There Be Light (Mila Aung-Thwin et Van Royko, 2017), présenté lors de la soirée d’ouverture pour une première française, s’invite aux frontières de la science-fiction en portant un regard réaliste sur le projet fou des chercheurs de la centrale ITER qui s’évertuent à construire une étoile artificielle capable de produire une énergie propre.
How to Build a Time Machine (Jay Cheel, 2016), également présenté pour la première fois en France, propose, en explorant la quête obsessionnelle et universelle du contrôle du temps, une histoire du cinéma.
Point d’orgue d’une soirée spéciale consacrée à la relation entre "Femmes et Sciences", le documentaire Bombshell : the Hedy Lamarr Story (Alexandra Dean, 2017) raconte l’histoire de Hedy Lamarr, grande actrice hollywoodienne qui inventa un système de codage des transmissions, l’ancêtre du GPS.
Proposé dans le cadre d’une sélection de films singuliers, autoproduits et/ou peu accessibles au grand public en France, My Love Affair with the Brain (Catherine Ryan et Gary Weimberg, 2016) rend hommage au Dr Marian Diamond, l’une des fondatrices des neurosciences modernes, récemment disparue.
Le festival sera aussi l’occasion de découvrir en avant-première les films qui feront l’actualité de la science à la télévision française, à l’instar de Demain, tous crétins ? (Thierry de Lestrade, Sylvie Gilman, Arte, 2017) qui s’interroge sur les causes des menaces qui pèsent sur l’évolution de l’intelligence humaine et la santé mentale.

L’une des principales forces du festival, au-delà de ses sections compétitives et ses nombreuses séances scolaires, réside dans son rôle de catalyseur de nouveaux projets. Sur ce point, le Salon des idées scientifiques, en partenariat avec la SCAM, est notamment la grande nouveauté de cette édition. Cet espace de rencontre, organisé sur le modèle d’un speed-dating entre les chercheurs et les professionnels, aura pour vocation de "favoriser l’étincelle de départ", selon les mots du président du festival et de l’Association Science Télévision (AST) Fabrice Estève. Deux séances seront particulièrement attendues par les professionnels de l’audiovisuel et les acteurs de la diffusion de la culture scientifique : elles permettront d’élargir l’horizon du film scientifique aux nouveaux formats, qu’il s’agisse des chaines scientifiques qui se multiplient sur Youtube ou des possibilités de la réalité virtuelle. Les potentialités de ces nouvelles écritures, grâce auxquelles la science produit de plus en plus d’images accessibles au grand public, suscitent en effet des perspectives innovantes et des enjeux multiples.

Notons enfin la possibilité, pour les adhérents "mordus" de Pariscience, de visionner une grande partie des films via une plateforme mise en ligne sur le site. Treize documentaires seront également accessibles en streaming à l’issue du festival, lors de la Fête de la Science du 7 au 15 octobre 2017.

film-documentaire.fr



+ Consulter le programme complet
+ Site de Pariscience