film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
300 Jours de colère
© VLR Productions
1/2
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Marcel Trillat

AUTEUR(S)

Maurice Failevic

IMAGE

Julien Trillat

SON

Henri Roux

MONTAGE

Catherine Dehaut

MUSIQUE ORIGINALE

Marc Perrone

PRODUCTION / DIFFUSION

VLR Productions, France 2

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

VLR Productions, ADAV, BnF - Bibliothèque Nationale de France, La Maison du doc, La Compagnie des Phares et Balises (CPB), INA VOD

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Une de plus, une parmi tant d'autres : Moulinex, Danone, Marks & Spencer, Bata. Au cours de l'été 2001, ce fut comme une débâcle marquée chaque semaine par une nouvelle défaite ouvrière... Le 22 juin, c'est au tour d'une filature du groupe Mossley à Hellemmes près de Lille : les 123 salariés apprennent brutalement la liquidation de leur entreprise. C'est le début d'une longue lutte qui dure encore. Avec pour enjeu l'obtention d'un plan social digne de ce nom. La direction du groupe ne propose en effet que l'application de la convention du textile : 8 500 F d'indemnité pour 10 ans d'ancienneté, 18 000 F pour 20 ans ! Seule arme des salariés : un trésor de guerre de 700 tonnes de fil, d'une valeur de 20 millions de francs qu'ils menacent de détruire à la moindre alerte. Depuis août 2001 jusqu'en mars 2002, chaque événement important, chaque coup de théâtre de ce conflit ont été filmés. Une histoire humaine suivie pendant 9 mois par des témoins discrets, mais aussi, de plus en plus, au fil des rencontres et des amitiés qui se nouent, émus et révoltés

The wrath that lasted 300 days One more among so many others : Moulinex, Danone, Marks & Spencer, Bata... in the summer of 2001, it was as like a debacle marked every week by a new defeat of the working class. On June 22, it was the turn of a weaving mill belonging to the Mossley group, in Hellemmes near Lille. The 123 workers suddenly heard that their factory was being liquidated. It was the beginning of a long struggle that is still lasting. Obtaining a worthwhile social programme was at stake. The management only proposed the strict application of the Textile Agreement : 1,300 euros compensation for 10 years seniority and 2,750 euros for 20 years seniority ! The workers' only weapon was a war bounty consisting of 700 tons of thread worth 131,200 euros, that they threatened to destroy at the first alert. From August 2001 to March 2002, every important event, every dramatic turn of event in the conflict was filmed. This is a human story that we followed for 9 months as discrete witnesses but, as the drama unfolded and friendly bonds were woven, we also were moved and revolted

Distinctions
  • 2002 : Images en bibliothèques - Paris (France) - Film soutenu par la Commission nationale de sélection des médiathèques