film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Algérie, la vie toujours
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Dans une petite ville de Kabylie, une cité comme tant d'autres de l'Algérie d'aujourd'hui : livrée à elle-même et au délabrement, abandonnée de Dieu et surtout des gouvernants. Les jeunes décident de prendre leur vie en main et de mobiliser les habitants : obtenir l'aménagement des trottoirs, le goudronnage des rues, planter des arbres, peindre les murs... Bref, vivre quand même. Dans le même temps, c'est le film lui-même qu'ils s'approprient. La réalisatrice confie la caméra à son neveu qui lui envoie régulièrement des nouvelles de la cité et du tournage. Le film est donc une chronique, vue de l'intérieur, de ces jours ordinaires. Une chronique quasi intimiste, bouleversée par l'irruption de la violence : au printemps 2001, la cité est touchée par les émeutes qui embrasent la Kabylie et l'Est de l'Algérie.

In a small city in Kabylia, a housing estate like many others in Algeria today : going to rack and ruin, abandoned by God and especially the authorities. The young people decided to take things in hand and mobilise the residents to get the sidewalks and streets repaired, plant trees, paint the walls : in other words to live. At the same time they made this film their own. The director entrusted the camera to her nephew who regularly sent her news of the estate and the shooting. So this film is a chronicle, seen from the inside, of these ordinary days. A virtually intimate chronicle, shaken by the explosion of violence : in spring 2001, the estate was engulfed in the riots which spread across Kabylia and eastern Algeria.

Distinctions