film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Dissimulation d'un massacre - 17 octobre 1961
© Morgane production
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Les 17 et 18 octobre 1961, lors d'une manifestation non-violente contre le couvre-feu qui leur était imposé, des dizaines d'Algériens étaient assassinés à Paris par des fonctionnaires de police aux ordres de leurs supérieurs. Depuis quarante ans, ce crime a été occulté ; pourtant, ces événements, les plus meurtriers sur le sol de France depuis la deuxième guerre mondiale, ressemblent, par certains aspects, aux heures les plus sombres de la collaboration. Pourquoi cette histoire a-t-elle été dissimulée ? Dans quelles conditions, au nom de quelles raisons, des responsables d'un État démocratique ont-ils caché l'ampleur et la gravité de tels événements ? Au moment où l'Assemblée nationale reconnaît que la guerre d'Algérie a eu lieu, ce film doit contribuer à faire que les événements du 17 octobre 1961 retrouvent toute leur place dans notre mémoire collective. Il est aujourd'hui possible d'intégrer ces pages refoulées de notre histoire. Nous avons une responsabilité vis-à-vis des victimes de ce massacre et de leurs familles

On the night of October 17-18, 1961, during a non-violent demonstration against the curfew imposed on them, several dozen Algerians were murdered in Paris by police acting on orders from their superiors. For 40 years, this crime was covered up. Yet these events, the bloodiest to be committed on French soil since the Second World War, were in some ways similar to the darkest hours of the collaboration. Why was this incident covered up ? Under that circumstances, for what reasons did the authorities of a democratic nation conceal the scope and seriousness of such events ? At a time when the National Assembly has officially recognised the Algerian War, this film contributes to restoring the events of October 17, 1961 to our collective memory. It is now possible to reinsert these suppressed pages in our history. It is our duty toward the victims of this massacre and their families.

Distinctions