film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Vivre chez soi
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Caroline Puig-Grenetier

PRODUCTION / DIFFUSION

CLC Productions (Compagnie Lyonnaise de Cinéma), Cités Télévision, Cités Télévision

PARTICIPATION

CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Tangaro, La Maison du doc

ISAN : ISAN 0000-0001-86CF-0000-V-0000-0000-I
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Elles sont nées en France, elles y ont grandi, appris leurs premiers mots, rencontré leurs amis, découvert l'importance des études qu'elles ont presque toutes poursuivies, rêvé à leur futur travail, à la famille qu'elles fonderaient... Comme nous tous. Et puis un jour, brutalement, les rêves de jeunesse se sont arrêtés. Renvoyées en Algérie par leur père, elles ont dû oublier la France. Sous la pression paternelle, elles ont abandonné leurs papiers à la frontière. Plus de vingt années ont passé. Elles en parlent avec beaucoup d'indulgence. Après les événements effrayants d'Algèrie, certaines sont rentrées en France. Le rêve s'est à nouveau brisé. On leur a clairement précisé, textes de loi à l'appui, qu'elles n'étaient pas du tout françaises et qu'il n'y avait aucune raison pour que des papiers français leur soient délivrés...

They were born in France, they grew up there, learned their first words, met their boyfriends, discovered the importance of the studies that almost all of them followed, dreamt of their future job, the family that they would found... As we all do. And then one day, brutally, the dreams of youth stopped. Sent back to Algeria by their fathers, they had to forget France. Under pressure from their fathers, they gave up their papers at the border. More than twenty years have passed. They talk about it very indulgently. After the terrible events in Algeria, some of them came back to France. The dream was shattered again. They were clearly told, with legal texts to prove it, that they were not at all French and that there was no reason for French papers to be issued to them...