film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Coutelets
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

François Vivier

PRODUCTION / DIFFUSION

CTGFV

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

CTGFV

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Sept heures du matin, nous sortons du chenal de Brouage. Le bruit du moteur fend la brume matinale, nous descendons avec la marée qui nous emporte jusque sur le banc de sable dit de "l'Amouroux". Là, mon ami Lionel me fait découvrir les joies de la pêche à pied et pas n'importe laquelle, la pêche aux couteaux (coquillages bivalves localement appelés "coutelets") ; trouver les trous, mettre du sel et attendre patiemment que l'animal veuille bien se laisser berner par notre stratagème. Et ça marche ! Trompés sur l'heure de la marée montante, les "coutelets" nous montrent le bout de leur nez sortant du sable dans un ballet mortuaire. À moins que ce ne soient les imprécations en patois local de Lionel, dans tous les cas, la pêche est pour le moins fructueuse. Le banc de sable se recouvre rapidement, il nous faut rentrer pour profiter de la marée montante qui nous ramènera à bon port saoûlés de soleil et de grand air, assurés de notre cuisine du soir.

At seven o’clock in the morning, we leave the Brouage channel. The noise of the motor splits the morning mist, we go down with the tide which carries us as far as the sandbank called "de l’Amouroux". There, my friend Lionel helps me discover the joys of fishing on foot and not just any fishing, fishing for razor shells (bivalve shellfish that are locally called "coutelets") ; find the holes, put salt in them and wait patiently until the animal decides to be taken in by our stratagem. And it works ! Mistaken about the time of the rising tide, the "coutelets" peep out of the sand at us in a ballet of death. Unless it is Lionel’s imprecations in local dialect. In any case our catch is pretty good. The sandbank is covered again rapidly and we have to go back to take advantage of the rising tide which will take us back to port, drunk with the sun and the fresh air, and sure of our meal for the evening.

Thématique