film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Contes cruels de la guerre
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Ibéa Atondi, Karim Miské

IMAGE

Karim Miské

MONTAGE

Alexandra Willot

MUSIQUE ORIGINALE

Molia Atondi, Edouard Maison

PRODUCTION / DIFFUSION

Monteur's Studio

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Ibéa Atondi, Karim Miské, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Au travers du récit d'un retour au Congo-Brazzaville, son pays natal, la narratrice tente de rendre sensibles des situations vécues au temps des guerres "ethniques" de l'Afrique contemporaine. Derrière les froides analyses géo-stratégiques et économiques, comment survit-on au pays de la guerre ? Et qui sont ces gens que nous ne faisons qu'apercevoir sur nos écrans, souvent érigés en symboles de la misère et de la fatalité. N’ont-ils pas une histoire ? La caméra, tenant le rôle de passeur, recueille les témoignages des victimes et aussi des bourreaux, s’essayant à restituer la complexité du rapport au crime et à la mort. Afin de nous placer en situation d’observateurs actifs et conscients, c’est-à-dire de témoins.

During a journey back to her native country Congo-Brazzaville, the narrator dives into the inner perceptions of the "ethnical conflicts" of contemporary Africa. Behind the cold geo-strategic and economic analyses, how does it feel to be overwhelmed by war ? And who are those people we only glimpse on our screens often turned into symbols of misery and bad-luck? Don’t they have something to tell ? The camera, acting as go-between, gathers the testimonies of victims and murderers, trying to establish the complex link with crime and death. It puts us in the position of active, aware observers, in other words, witnesses.

À propos du film
Distinctions