film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Urth
© Ben Rivers
1/2
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Ben Rivers

IMAGE

Ben Rivers

MONTAGE

Ben Rivers

PRODUCTION / DIFFUSION

Ben Rivers

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Lux

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Royaume-Uni | 2016 | 19 minutes | HD
  • Un film de Ben Rivers

Un complexe de serres en forme de globes, Urth, abrite des écosystèmes. Une femme, peut-être la dernière survivante d’une catastrophe environnementale, en prend soin. En voix off, on l’entend commenter dans son journal de bord, méthodiquement, scientifiquement, l’évolution de ce vestige de la vie dont les images nous apparaissent déjà comme des ruines lointaines. Si le récit en est un d’anticipation, le lieu dans lequel Ben Rivers a tourné est bien réel : Biosphere 2, un projet d’écosystème artificiel tombé en désuétude en Arizona, digne du cinéma de science-fiction. De l’utopie à la dystopie, le cinéaste s’empare de la beauté mélancolique de l’endroit pour nous faire méditer sur le rapport de l’humanité à la nature, dont la complexité dépasse celle des inventions futuristes.

The last woman on Earth. Filmed inside Biosphere 2 in Arizona, Urth forms a cinematic meditation on ambitious experiments, constructed environments, and visions of the future. Writer Mark von Schlegell contributes a text-read as the final log instalments of a woman sealed inside an unforgiving environment. The film considers what an endeavor such as Biosphere 2 might mean today and in the near future, in terms of human kind’s relationship with the natural world.

À propos du film
Distinctions