film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Chithra party
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Alain Della Negra

PRODUCTION / DIFFUSION

Le Fresnoy - Studio national des Arts contemporains

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Le Fresnoy - Studio national des Arts contemporains, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Sur le thème du langage et de la traduction, ce documentaire évoque différents aspects du cinéma cinghalais à travers le regard de spectateurs, d’acteurs et de cinéastes du Sri Lanka. En en reprenant certains des dispositifs, Chithra party fait écho à ce genre. Dans une salle de cinéma, dos à l'écran, la caméra cadre le public de face pendant la projection d'un film indien dont nous n'entendons que le son. L'image a été recadrée en post production. Les coupes et les cadrages reproduisent le film que regardent les spectateurs. Le dispositif mis en place se donne à lire à travers le pixel des images zoomées. Seul le son permet de comprendre qu’il s’agit d’un plan séquence. Un interprète traduit en français, à la première personne, les propos de jeunes acteurs cinghalais. De l'intégralité des entretiens ne restent que les paroles prononcées par l'interprète. Alternent dans ce monologue des chansons interprétées par chacun des acteurs. Se pose la question de savoir qui parle. Une jeune femme marche. Elle s’arrête, ses yeux s’emplissent de larmes. La caméra, subjective, nous offre son regard

This is a triptych 1) Details of a continuous shot filmed in a cinema in Sri Lanka, where the audience's faces communicate silently through the off-screen dialogues of a love story 2) Interviews with young Sri Lanka actors, of which only the interpreter's French answers are heard. 3) Alternation of a scene in the country with further interviews. Through these three parts, the whole provides an overview of the cinema in Sri Lanka. But it also demonstrates the endless possibilities of desynchronised image and sound. And, through the translation, the special charm of a more profound exoticism than that offered by a distant land: the exoticism that language gives to every speaker, to every body.

À propos du film