film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Algérie(s) - 1. Un peuple sans voix
© Article Z
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    Article Z

  • DVD en vente sur :

    Éditions Montparnasse

  • Visionner sur

    Vimeo On Demand

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus
  • Film appartenant au catalogue national de films documentaires pour les bibliothèques publiques de la Bpi, en prêt et consultation gratuits dans les bibliothèques de ce réseau.
  • Depuis ses origines en 1978, le fonds Images de la culture, géré directement par le CNC depuis 1996, constitue un outil privilégié pour la diffusion de la culture audiovisuelle en France. Le catalogue totalise aujourd’hui plus de 2700 œuvres documentaires.

    + Images de la Culture
  • Musée national consacré à l’histoire et aux cultures de l’immigration en France.

    + Musée National de l'Histoire de l'immigration
  • Ce film est préservé et consultable à la Bibliothèque nationale de France (bibliothèque de recherche, sur accréditation).
    Plus d'informations sur le dépôt légal

Un peuple sans voix décrit la montée du fondamentalisme islamiste par des moyens légaux et l'étrange relation entre le pouvoir et ces forces avec la complicité de certaines puissances étrangères. Cette première partie commence par le premier acte violent d'envergure avec les émeutes d'octobre 1988, quand l'armée tire sur le peuple et que se révèlent au grand jour tout à la fois, l'ampleur d'une crise sociale et économique, le désarroi de la jeunesse et l'émergence du mouvement islamiste... Et elle se termine, après l'annulation des résultats des élections législatives de décembre 1991, par l'assassinat du président Boudiaf en juin 1992.

A People Without a Voice. The first part focuses on the rise of Islamic fundamentalism trough legitimate means – with initial encouragement from some foreign governments (US, France, etc.). It looks at the post-colonial, social and economic roots of situation which led to the riots of October 1988 when 500 people were killed by the army. And it ends with the assassination in June 1992 of President Mohamed Boudiaf who had been appointed after the cancellation of the December 1991 elections.

Distinctions