film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Le Pari Dakar de Marie-Madeleine
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Hibou Production

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus

Après 22 ans passés en France, Marie-Madeleine Gueye est retournée vivre au Sénégal en 1999. Éducatrice en Seine Saint-Denis, elle a fait le choix de rentrer vivre au pays. Elle a créé son entreprise d'aviculture et se bat avec conviction, contre vents et marées pour développer son affaire. En France, grâce à ses relations, elle a obtenu le soutien de l'Association Solidarité Développement qui l'aide de différentes manières à réussir cette véritable nouvelle émigration dans son pays natal. À travers des regards croisés, ce document retrace l'histoire d'une femme africaine née dans une petite ville côtière du Siné Saloum partie vivre en France, de sa réintégration au pays, des mille difficultés qu'elle rencontre au quotidien à Dakar dans les méandres de l'économie informelle. Marie-Madeleine vit entre deux cultures et souhaite poursuivre ses allers-retours en France pour revoir ses amis qui comptent tant.

After 22 years spent in France, in 1999 Marie-Madeleine Gueye, educator by profession, made the decision to go back and live in Senegal. She created her own poultry farming firm with the strong conviction to develop this business. While in France, thanks to good connections, she obtained the support of the solidarity development association which helped her in managing successfully this real new emigration to her native country. This document recounts the story of an African woman born in a little coastal town of the Sine Saloum, left for France and then back to her country and shows all the diffculties she faces everyday in Dakar. Marie-Madeleine lives between two different cultures and wishes to continue her journeys to and from France to see regularly all the good friends she left there.