film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
À l'écoute de la police
© Films d'ici (les)
1/2
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Bernard Mangiante

PRODUCTION / DIFFUSION

France 5, Les Films d'ici, France 2, WDR - Westdeutscher Rundfunk

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Les Films d'ici, La Maison du doc

ISAN : ISAN 0000-0001-9EA2-0000-8-0000-0000-D
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Voici les "très riches heures" d'un stage expérimental où Charles Rojzman initie à sa méthode de thérapie sociale quinze policiers de terrain, formateurs des futurs gardiens de la paix dans différentes écoles de police. Le but : faire en sorte que la police, dans les quartiers dits "sensibles", ne soit plus perçue comme une armée ennemie, mais comme un service public efficace, présent aux côtés des populations les plus fragilisées, premières victimes de la violence qui empêche toute vie démocratique. Rétablir les conditions de la vie démocratique – et c'est là le projet politique de Rojzman – c'est penser l'avenir bien au-delà d'une conception purement mécaniste du "maintien de l'ordre". Charles Rojzman accompagne les policiers dans une traversée des émotions communes à tout être humain : besoin de reconnaissance, peur, haine, etc. Dans un deuxième temps, en organisant une rencontre avec quatre "invités" venus des quartiers, Rojzman crée un "espace du conflit" où les protagonistes vont s'avérer capables d'exprimer sans violence ce qui les oppose, de se reconnaître mutuellement dans leurs espoirs et leurs souffrances, et d'envisager un travail commun

Here are some enticing excerpts of an experimental training course where Charles Rojzman uses his "social therapy" method to coach fifteen police officers, who are also the trainers of future policemen in several police academies. The goal was to alter the "enemy army" perception abounding in "sensitive" neighbourhoods with regards to the police, to that of an efficient public service that is near the weakest populations, whom are normally the first victims of the violence that thwarts democratic life. Rojzman's political project is to restore democratic living conditions and to consider a future beyond the purely mechanist design of "law under maintenance". Charles Rojzman accompanies the police officers in experimenting the same emotions as any other human being – fear, hatred, need for recognition, etc... When Rojzman organizes a meeting and invites four "guests" from difficult neighbourhoods, he creates a stage for conflict in which all protagonists are able to express what opposes them without recurring to violence, as well as commiserate with each other's hopes and sufferings, and even consider the possibility of working together