film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Nos inquiétudes
© Abacaris films
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Judith Du Pasquier

IMAGE

Isabelle Razavet, Judith Du Pasquier

SON

Laurent Rodriguez

MONTAGE

Florence Bon

MUSIQUE ORIGINALE

Rodolphe Burger

PRODUCTION / DIFFUSION

Abacaris Films, ARTE France

PARTICIPATION

CNC, Procirep, Scam - Brouillon d'un rêve

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Abacaris Films, ADAV, La Maison du doc, Abacaris Films

ISAN : 0000 0001 699F 0000 D 0000 0000 Z
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Abacaris Films

  • DVD en vente sur :

    Abacaris Films

  • DVD en vente sur :

    Abacaris Films

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus
  • Film disponible à l'Adav, catalogue réservé aux établissements éducatifs et culturels.
    En savoir plus

"Le film est parti d'une idée très simple : donner la parole, à propos de la psychanalyse, à ceux qui en ont fait ou font l'expérience ; ceux qu'on appelle les "analysants". Des gens ordinaires, comme vous et moi, qui souffrent dans leurs têtes, dans leurs corps, comme tout le monde. Je voulais les entendre affirmer cette évidence, pourtant si souvent mise en cause, qu'il y a de l'inconscient, et que "il faut parler"- comme le dit un personnage du film – pour moins souffrir. En un écho modeste aux millions de pages de théorie, parfois contradictoires, qui s'écrivent depuis plus d'un siècle à partir des propositions freudiennes, je voulais écouter la parole simple, courageuse, intelligente et intelligible de ces analysants." Judith du Pasquier

The film started with a very simple idea : listening to talk about psychoanalysis from those who have experienced it or are experiencing it. Ordinary people, like you and me, who are suffering in their heads, in their bodies, like everybody else. I wanted to hear them assert the obvious, which is nevertheless so often questioned, that there is an unconscious, and that "we must talk" – as a person in the film says – in order to suffer less. As a modest echo to the millions of pages of sometimes contradictory theory which have been written over more than a century based on Freudian propositions, I wanted to listen to simple, courageous, intelligent and intelligible words from those who are undergoing psychoanalysis.

Thématique
Distinctions