film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Lætitia Masson, réalisatrice
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Catherine Ulmer

AUTEUR(S)

Bruno Ulmer

PRODUCTION / DIFFUSION

Palette Production, Iliôm, France 5

PARTICIPATION

CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Palette Production, Images de la culture (CNC), BnF - Bibliothèque Nationale de France, La Maison du doc

ISAN : ISAN 0000-0001-9400-0001-9-0000-0000-A
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    Palette Production

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus
  • Depuis ses origines en 1978, le fonds Images de la culture, géré directement par le CNC depuis 1996, constitue un outil privilégié pour la diffusion de la culture audiovisuelle en France. Le catalogue totalise aujourd’hui plus de 2700 œuvres documentaires.

    + Images de la Culture
  • Ce film est préservé et consultable à la Bibliothèque nationale de France (bibliothèque de recherche, sur accréditation).
    Plus d'informations sur le dépôt légal

"Le cinéma, c’est la vie". Le bruit de la caméra et du projecteur de son père a bercé l’enfance de Laetitia Masson. Un père cinéaste amateur qui s’amusait à réaliser des films avec ses copains, des courtes fictions inspirées de la Nouvelle Vague. Un père dont la relation au cinéma a marqué le travail de la réalisatrice de En avoir (ou pas).
Pour Lætitia Masson, il ne s’agit pas de montrer des films d’enfance, même si on la voit trotter dans la maison ou faire de la luge. Ce qu’elle a voulu, c’est nous montrer le talent du père, anonyme et éloigné des mécanismes commerciaux qui, selon elle, dénaturent souvent la création. "Lui, ce qu’il fait, c’est un objet purement cinématographique".
Un hommage de la fille à son père, de la réalisatrice au créateur.

"The cinema is life". Laetitia Masson was brought up with the noise of her father’s camera and projector. He was an amateur film-maker who enjoyed making films with his friends, short fictions inspired by the New Wave. A father whose relationship with the cinema left its mark on the work of the woman who directed En avoir (ou pas).
For Laetitia Masson it is not a question of showing childhood films, even if we do see her trotting around the house or sledging. What she wanted was to show us her father’s talent, anonymous, and far removed from the commercial mechanisms which, according to her, often distort creation. "What he is making is a purely cinematographic object".
A tribute from the daughter to the father, from the director to the creator.