film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Toï Toï
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Olivier Simonnet

PRODUCTION / DIFFUSION

Camera Lucida, Orchestre Français des Jeunes, Mezzo

PARTICIPATION

CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Camera Lucida

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Tous les univers ont leurs gris-gris. Celui de la musique passe par les mots : avant d’entrer sur scène, les artistes se disent "merde" ou "Toï Toï". Ils ne se disent jamais "bonne chance". Parce que ce qui les amenés devant ce public à qui ils ont tant envie de donner n’a pas grand-chose à voir avec la chance... Être musicien est une passion particulière, surtout quand on décide de faire de la musique classique qui, pour beaucoup de gens, reste un domaine élitiste et hermétique. Mais contre vents et marées, certains tentent l’aventure et s’accrochent à leur rêve. Le réalisateur Olivier Simonnet s’est attaché à quelques musiciens qui ont choisi d’assumer leur passion. Ils ont de 17 à 23 ans, sont encore étudiants et ont réussi le concours d’admission à "l’Orchestre français des jeunes". Pendant 10 jours, ils vont se retrouver avec 95 autres jeunes musiciens pour préparer un concert sous la direction du chef Emmanuel Krivine. L’OFJ va leur offrir leur premier grand orchestre. Pour la 1e fois, leurs rêves vont êtres confrontés à la réalité professionnelle. À travers les répétitions, ils nous font part de leurs doutes, de leurs peurs, mais aussi de leur vitalité et de leur plaisir. L’OFJ a parfois de petits airs de colonies de vacances... Clémence est violoncelliste, Natacha altiste, Thomas flûtiste, Matthieu, corniste. "TOÏ TOÏ" est le reflet de leur passion, qu’ils partagent avec une émotion et une spontanéité très communicatives

Olivier Simonnet followed closely a few musicians who have chosen to live their passion. During 10 days, they will meet with 95 other young musicians to prepare a concert under the direction of the conductor Emmanuel Krivine. For the first time, their dreams will be confronted to the professional reality. Throughout their rehearsals, they let us know about their doubts, their fears, but also their vitality and enjoyment. The OFJ sometimes looks like a holiday camp...

Thématique