film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Manu Dibango, silences
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Le célèbre saxophoniste Manu Dibango revient dans son Cameroun natal et nous raconte son histoire - somme toute, l’histoire d’un colonisé heureux. La caméra de Béatrice Soulé nous restitue avec bonheur les souvenirs d’enfance de Manu, la douceur du village, et la présence bienveillante de la tribu autour des premières années, avant le départ en Métropole. Puis la réalisatrice se fait complice du musicien pour mettre en perspective son parcours musical et le parcours colonial de son pays grâce à quelques documents historiques significatifs. La lucidité de Manu, conscient d’avoir été protégé par son talent ne s’accompagne d’aucun commentaire. Toute la subtilité africaine s’exprime dans les silences éloquents du musicien comme elle s’exprime dans la simplicité sophistiquée de sa musique que nous avons plaisir à entendre tout au long du film.

The well-known saxophonist Manu Dibango comes back to Cameroon, his native country, and tells us his story- in a way, the story of a happy colonized man. Béatrice Soulé restores for us with happiness Manu’s childhood memories, the sweetness of the village, and the kind presence of the tribe during the first years, before the departure in metropolis. Then, the director becomes the musician’s fellow and focuses on his music career and the colonial life of his country thanks to significant historic documents. Manu’s clear-headedness, conscious of being protected by his talent is not commented. All the African subtlety is expressed in the musician’s eloquent silences as well as in the sophisticated simplicity of his music that we have the pleasure to hear throughout the film.