film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Six fois deux - Sur et sous la communication
© INA
1/3
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Jean-Luc Godard, Anne-Marie Miéville

IMAGE

Dominique Chapuis, William Lubtchansky

MONTAGE

Jean-Luc Godard, Anne-Marie Miéville

PRODUCTION / DIFFUSION

INA - Institut National de l'Audiovisuel, Sonimage

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

INA Distribution

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Tentative nouvelle de télévision en 1976, parce qu’il s’agit d’une véritable "première" ouvrant la porte pour la télévision, à des tournages rapides (trois mois) et autonomes, réalisés avec un matériel semi-professionnel.
Télévision naïve, par la simplicité des personnages et des moyens utilisés – mais aussi ambitieuse – procédures nouvelles et message d’un auteur qui a des idées personnelles sur cette grande préoccupation de l’heure : la communication.

1 - Y’a personne (58 min.) - Louison (41 min.)
A. Conversation avec des chômeurs venus chercher un emploi dans une entreprise privée qui fabrique des programmes pour la télévision et le cinéma. Mise en évidence à travers cette recherche, de la notion d’emploi du temps, celle du temps perdu et retrouvé ou gagné et finalement celle d’un travail qui s’est perdu dans la nuit des temps morts quotidiens.
B. Un paysan pense à haute voix à son problème : produire un litre de lait et à tout ce qui suit et précède (le sous-travail ouvrier et le sur-travail paysan)

2 - Leçons de choses (52 min.) – Jean-Luc (48 min.)
A. Dans un café, discussion de travail entre deux hommes qui se communiquent leurs sentiments et réflexions à partir de documents divers. L’un part d’un système d'explications du monde qu’il démontre à l’aide d’images et de sons assemblés dans un ordre certain. L’autre part plutôt d’images et de sons qu’il assemble dans un certain ordre pour se faire une idée du monde.
B. Interview de Jean-Luc Godard

3 - Photo et Cie (46 min.) – Marcel (55 min.)
A. Analyse du processus de fabrication de la photographie d’un événement social (un crime ou le dépistage d’un cancer par un médecin démocratique).
B. Un cinéaste amateur parle de son désir et nous montre comment il travaille et ne travaille pas ce désir : enregistrer la nature, regarder un paysage et se mettre à son écoute.

4 - Pas d’histoire (57 min.) – Nanas (42 min.)
A. "Allez ne fais pas d’histoire", disent les hommes aux femmes, alors que c’est eux qui inventent toujours tout, alors qu’ils ne sont pas faits pour ça, ni la poésie, ni les romans, et encore moins l’histoire de la vie de chaque jour.
B. Une femme parle d’elle et "silence" sa parole comme un paysan ensemence son terrain. Elle raconte des choses qu’aucun homme ne peut inventer.

5 - Nous trois (52 min.) – René (53 min.)
A. Nous deux, un couple masculin/féminin avec un troisième entre eux. Le troisième : le courant entre un pôle plus et un pôle moins, un enfant entre deux sexes, un délégué entre un maître et un esclave, etc.
B. Interview du mathématicien René Thom sur la notion de catastrophe comme explication générale des phénomènes, et des mathématiques comme expression de la limite du corps humain.

6 - Avant et Après (45 min.) – Jacqueline et Ludovic (50 min.)
A. Avant et après la Révolution française. Avant, on sait comment se passe un petit déjeuner, une rentrée d’usine, une gifle à son gosse. Mais après la révolution, et en France, déjà et comment cela se passera ?
B. Conversation avec un ou une qui n’a pas de langage ou qui ne l’a plus, ou qui l’a oublié ou qui ne l’a pas appris ou qui ne peut plus parler.