film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
No Jardim do Mundo
Dans le jardin du monde
© Ina / LX Filmes
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Maya Rosa

IMAGE

Zoltán Hauville

SON

Maya Rosa

MONTAGE

Patricia Saramago

PRODUCTION / DIFFUSION

INA - Institut National de l'Audiovisuel, LX Filmes, France 3 Corse

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

INA Distribution, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Portugal, France | 2004 | 64 minutes | Beta SP & Beta num
  • Un film de Maya Rosa

L'Alentejo est la vaste région de plaines qui s'étend au sud du Portugal. À travers les récits d'ouvriers agricoles, nous prenons la mesure de ce qu'était la vie quotidienne des hommes et des femmes de cette terre. Avec lucidité, poésie et humour, ils se souviennent de leur passé tourmenté : la soumission, les immenses domaines des riches propriétaires, la faim, l'illettrisme, les cinquante années du régime de Salazar, sa police et ses prisons... Le 25 avril 1974, la révolution des Œillets met fin à la dictature. Les ouvriers agricoles occupent les grandes propriétés et créent leurs coopératives, bientôt légalisées par la loi de Réforme agraire. Mais les gouvernements successifs changent la loi et rendent la terre aux anciens propriétaires. Par-delà ces bouleversements dramatiques, entre les récits de misère noire et d'euphorie collective, le film est rythmé et illuminé par les scènes de la vie qui continue et par la poésie populaire.

The Alentejo is the vast region of plains in the South of Portugal. Through stories of farmlands, cowherds and other workers, we realise what life has been for the men and women there. With lucidity, poetry and humour, they recall the years of torment: the immense estates of the rich landowners, submission, hunger, illiteracy, the 48 – year regime of Antonio Salazar, its secret police and its prisons... On the 25th of April 1974, the Revolution of Carnations put an end to the dictatorship. The farm workers occupied the big estates and turned them into Cooperatives, which were legalised by the Agrarian Reform law. But successive governments changed the law and gave the land back to the former landowners. Beyond all theses dramatic upheavals, between tales of darkest misery and collective euphoria, the film conveys rhythm and light with scenes from daily life and poems of popular poets.

Distinctions
  • 2004 : Traces de Vies - Clermont-Ferrand (France) - Mention spéciale