film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Aliénations
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

La société algérienne a été profondément bouleversée durant le dernier siècle. La colonisation tout d’abord a mis en contact "violent" deux cultures. Depuis 1962 et plus encore ces dix dernières années, l’Algérie n’a cessé d’être travaillée par l’opposition tradition/modernité, valeurs religieuses/valeurs démocratiques – comme par autant de séquelles ou de continuations de ce conflit entre deux cultures qui, au-delà de la décolonisation, se poursuit aujourd’hui dans le cadre de la mondialisation, c’est-à-dire de l’incontournable ouverture de chaque société aux marchandises et valeurs des autres.
S’intéresser à ce qui se passe aujourd’hui dans un hôpital algérien de psychiatrie est une façon de prendre le pouls de cette société en s’écartant – comme on le ferait afin de mieux prendre du recul – du tourbillon des événements et de leur médiatisation.
En montrant les psychiatres algériens devant faire face à la lente désintégration d’une société mais aussi meurtris par l’isolement et l’incompréhension auxquels ils se heurtent, le film tente de cerner le malaise social dominant en Algérie, les difficultés que rencontre ce pays pour définir son identité collective et nationale. L’auteur dédie ce film à son père, l’un des fondateurs de la psychiatrie algérienne.

Algerian society has undergone profound upheavals over the last century. It started when colonisation brought two cultures into violent contact. Since 1962, and to an even greater extent over the past ten years, Algeria has continuously been affected by oppositions between tradition and modernity, and between religious values and democratic values-as though by so many sequels or continuations of this conflict between two cultures which, beyond decolonisation, is still going on today, what might be called the unavoidable opening up of each society to the goods and values of other societies.
Taking an interest in what is happening today in the psychiatric department of an Algerian hospital is a way of taking the pulse of this society, while turning away-as though to obtain the necessary perspective-from the dizzy whirl of events and their presentation in the media.
By showing Algerian psychiatrists who have to face up to the slow disintegration of a society, but who are also hurt by the isolation and incomprehension they come up against, the film tries to portray the dominant social malaise in Algeria, and the difficulties the country is facing in attempting to define its collective and national identity.

Sortie en salles
  • Le 15 Décembre 2004
Distinctions