film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Retrouver Oulad Moumen
© OHRA
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    OHRA

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus
  • Depuis ses origines en 1978, le fonds Images de la culture, géré directement par le CNC depuis 1996, constitue un outil privilégié pour la diffusion de la culture audiovisuelle en France. Le catalogue totalise aujourd’hui plus de 2700 œuvres documentaires.

    + Images de la Culture
  • Musée national consacré à l’histoire et aux cultures de l’immigration en France.

    + Musée National de l'Histoire de l'immigration
  • Film disponible à l'Adav, catalogue réservé aux établissements éducatifs et culturels.
    En savoir plus
  • Ce film est préservé et consultable à la Bibliothèque nationale de France (bibliothèque de recherche, sur accréditation).
    Plus d'informations sur le dépôt légal

Un jour de mars 1992, je tins le pari de réunir ma famille dispersée à Oulad Moumen, dans le sud de Marrakech, là où mes parents la fondent dans les années 10. Ce retour à notre passé fit comme s'évanouir les années écoulées depuis. Elles étaient pourtant bien là, ces années : dans le témoignage de nos amis et voisins arabes, dans les documents d'archives historiques et familiales, dans ceux rares et précieux de la vie judéo-arabo-berbère du Maroc. Elles étaient aussi dans la vie quotidienne de ma famille, partie d'une ferme d'oliviers dans le sud marocain et qui, en neuf enfants et deux ou trois générations, a décrit les grandes étapes de la migration humaine, du régionalisme le plus serré au mondialisme le plus éclaté, de la connaissance d'un langue unique et dialecte (l'arabe) au multilinguisme coloré. Ces changements n'ont pas pour autant signifié la rupture avec nos racines.

One day in March 1992, I took up the challenge of trying to reunite my scattered relatives back in Oulad Moumen, south of Marrakech, the place where my parents had first founded the family. It was as if this return to the past caused the intervening years to melt away. And yet there they were, those years, in the accounts of our Arab friends and neighbours, in the historical and family archives, those rare and precious chronicles of life shared by the judeo-arabic Berber culture of Marocco... They were also present in the daily life of my family, which had started out from a small olive farm in south Marocco and then, through the destinies of nine children over two or three generations, had portrayed the main phases of human migration, starting from an extremely tight-knit regional existence through to a world-wide dissemination, from the know-ledge of a single dialect-based language (Arabic) to a colourful multilingualism. These changes have not, however, meant that we have broken away from our roots.