film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Une autre guerre d'Algérie
© Leitmotiv production
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 2003 | 52 minutes | Beta numérique
  • Un film de Djamel Zaoui

2003, Année de l'Algérie... Quarante ans après les événements, rien n'a effacé la mémoire d'une guerre sanglante et honteuse, faite de massacres, de tortures et de trahisons. Pourtant, personne ne met en cause la version officielle ; celle qui fait du FLN le seul opposant aux colons français et le mouvement libérateur de l'Algérie. Il y a une autre histoire du FLN, une autre histoire de cette guerre, faite elle aussi de trahisons, de pressions indûes et de meurtres... On n'en parle ni en Algérie, ni en France ; les vainqueurs de l'histoire se soutiennent, aux dépens de la vérité. Afin de révéler la vraie histoire de l'indépendance, il faut remonter aux racines du premier mouvement de libération nationale algérienne, fondé par Messali Hadj, puis suivre les évolutions d'une usurpation de pouvoir et d'une lutte d'influence impitoyable se déroulant entre Algériens sur le sol français. L'auteur-réalisateur, Djamel Zaoui, fils d'un militant messalien qui a dû fuir sa terre natale pour sombrer dans un mutisme amer, mène une enquête minutieuse auprès d'historiens et d'hommes politiques de tous bords afin de comprendre sa propre histoire et celle de la guerre dont on ne parle pas : "l'autre" guerre d'Algérie

2003: the year of Algeria. 40 years after the events, nothing has erased the memory of a bloody and shameful war filled with massacres, torture and treachery. Yet no one challenges the official version, that which makes the FLN the only opponent to the French colonials and the only liberation movement of Algeria. But there is another history of the FLN, another history of this war, it too filled with treachery, unseemly pressures and murder. No one talks about it, either in Algeria or in France; the victors of History back each other up, at the expense of truth. In order to reveal the true history of the independence, we have to go back to the roots of the first Algerian national liberation movement, founded by Messali Hadj, then follow the events of an usurpation of power and a ruthless struggle for influence among Algerians on French soil. The director, Djamel Zaoui, himself the son of a Messalian militant who had to flee his homeland and withdraw into bitter silence, conducts a painstaking investigation among historians and politicians of all camps in order to understand his own history and that of a war no one dares mention: the "other" Algerian war