film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Films de famille
© Label Vidéo / Évasion Vidéo
1/2
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Alain Tyr

IMAGE

Alain Tyr

SON

Billy Ventura

MONTAGE

David Jungman, Marie-Pierre Renaud

PRODUCTION / DIFFUSION

David Naelten, Label Vidéo, Évasion Vidéo, Télé Bocal

PARTICIPATION

CNC, Procirep, Angoa-Agicoa

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Label Vidéo, Images de la culture (CNC)

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Label Vidéo

  • Depuis ses origines en 1978, le fonds Images de la culture, géré directement par le CNC depuis 1996, constitue un outil privilégié pour la diffusion de la culture audiovisuelle en France. Le catalogue totalise aujourd’hui plus de 2700 œuvres documentaires.

    + Images de la Culture
  • France | 2016 | 80 minutes
  • Un film de Alain Tyr

"Naissance, première communion, mariage, vacances... ces événements sont prétextes aux familles pour sortir une caméra et filmer. Du Super 8 aux smartphones, entre imperfections, esthétisme et langage cinématographique à part entière, ils fascinent historiens et psychiatres, ici convoqués pour en faire l'analyse. A l'appui d’archives familiales anonymes, parfois de célébrités, et personnelles, Alain Tyr fait défiler l’univers de vies ordinaires.
Comme l’explique Giuseppina Sapio, les films de familles sont souvent stéréotypés dans leur mise en scène. On a tendance à exclure du roman familial les moments de tristesse (maladie, mort, séparation). Et dans une société majoritairement patriarcale, c'est le père qui est en charge de filmer, et qui est donc le grand absent de ces images. "J’étais le sacrifié quand même !" constate le père d’Alain Tyr devant la caméra de son fils. Mais certains films sont aussi des documents prodigieux sur l’histoire nationale, comme le rappelle Roger Odin. D'ailleurs, les frères Lumière ont commencé par leur propre environnement familial. Aujourd'hui, il y a une "individualisation de la prise de vue" (Laurence Allard) et avec l’arrivée du numérique, filmer devient "gratuit". "Les enfants sont filmés beaucoup plus souvent" (Serge Tisseron), mais les enfants filment aussi leurs parents. Néanmoins, une question se pose toujours : pourquoi nous filmons-nous ?"
(Romain Hecquet)