film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Rara
© Les Films du bouchon
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Guillaume Pradere-Niquet

PRODUCTION / DIFFUSION

Les Films du bouchon, Cityzen Télévision, Cityzen Télévision

PARTICIPATION

Bourse Louis Lumière, CNC, Hors les murs, Villa Médicis

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Les Films du bouchon, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

L’auteur nous montre ce qui lui paraît être Haïti aujourd’hui à travers le rite des Raras. Entre pèlerinage païen et manifestation vaudou, ces bandes à pied sont les dernières tribunes populaires de la rue. "Rara, métaphore de la longue route parcourue depuis l’Afrique jusqu’au cul-de-sac du tiers-monde insulaire" assume t-il en complicité avec Junior, personnages fil conducteur du film, à travers des points de vues, des souvenirs et des anecdotes partagées avec certains intellectuels du pays, artistes, conteurs et autres musiciens. Une procession poétique qui nous donne quelques clefs de l’histoire de cette nation d’esclaves, première république noire au monde, et qui pénètre doucement et de manière sensible, la réalité sociale du pays aujourd’hui.

The Rara is a metaphor for Haiti’s long road to independence. Guillaume Pradere-Niquet shows what Haiti can be through the rituals of the Rara. Apart from pagan pilgrimage and voodoo partying, these street marches (the Rara) act as loud-speakers to vent Haitian’s economic and political frustration. Today, Haiti is dead-end third world democracy. Pradere-Niquet refers to Aristide’s dictator. He leads us through this film with his Haitian alter ego Junior, our guide in the film. Together they explore opinions and exchange anecdotes with the country’s storytellers, intellectuals and musicians. Using Haiti’s poems and music, this highly personal and poetic film slowly enters the soul of this slave nation, and touches on what it’s like to be Haitian.