film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Il était une fois en France
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Au début des années 80, de jeunes étudiants maghrébins posent les premiers jalons du Mouvement Beur.
Baignée par la mouvance gauchiste, cette Seconde Génération tente de s'émanciper et de sortir du ghetto social et mental dans lequel elle survit depuis longtemps.
Ce mouvement a aujourd'hui 20 ans : quel est son héritage ?
Ces "marcheurs" des années 80 n'ont pas réussi à transmettre ce besoin, cette volonté de s'impliquer dans le monde social, politique et culturel.
Aujourd'hui, ils nous font part de leurs sentiments, de leurs espoirs, de leurs regrets, portant un regard critique et subjectif sur ce mouvement et sur le désengagement politique et social de la 3ème génération.
Beaucoup de jeunes issus de l'immigration ont du mal à trouver leur place en tant que citoyen. 20 ans après, persistent un malaise et une méfiance vis-à-vis de la classe politique, malaise également perceptible chez les anciens du Mouvement Beur qui déplorent cette absence de transmission politique entre les générations.

At the beginning of the 80s, young students from the Maghreb put the first ranging-poles of the Movement Beur. Bathed by the leftist sphere of influence, this Second Generation tries to become emancipated and to go out of the social and mental ghetto in which it survives for a long time. This movement is 20 years old today: what is its inheritance? These "walkers" of the 80s didn't manage to pass on this need, this will to involve in the social, political and cultural world. Today, they tell us their feelings, their hopes, their regrets, concerning a critical and subjective glance this movement and the political and social disengagement of the 3rd generation. Many young people from immigration have difficulty in finding their place as citizen. 20 years later persist a feeling of faintness and a distrust towards the also perceptible political. Faintness also perceptible with the former of the Beur Movement who regret this absence of political transmission between the generations.