film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
La Citadelle Europe
© Tetra Media Studio
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Partis de Cotonou, au Bénin, Jonas et Roland espèrent gagner clandestinement l’Europe en traversant le Niger, le Sahara algérien et le Maroc... Gilles de Maistre a suivi leur éprouvant voyage. Des dunes à perte de vue. Et, par-delà les dunes, l’Europe, véritable eldorado pour Jonas et Roland, candidats béninois à l’émigration.
Quand on a 25 ans et pas d’emploi dans un pays d’Afrique sub-saharienne, le vieux continent fascine. Ce n’est pas un désert ni un bras de mer qui peuvent anéantir les rêves des deux candidats à l’exil. Commence alors un long, coûteux et dangereux voyage.
Après avoir fait leurs adieux, Jonas et Roland quittent Cotonou avec deux cent cinquante euros chacun en poche. Ils comptent gagner l’Espagne en une dizaine de jours, en passant par Niamey et Agadez. Quand il n’y a plus de trains, il faut trouver une place dans un minibus ou un camion surpeuplé...
À chaque étape, les passeurs et la police rackettent. Pour aller de Agadez à Tamanrasset, il n’y a pas d’autre choix que de traverser le Sahara : 3 000 kilomètres entassés à vingt-cinq sur un pick-up. Le jeu de cache -cache avec les autorités est permanent. Il faut supporter les marches de nuit, le froid, la faim, la soif...
Peu à peu, le doute s’installe, le désarroi grandit. Chaque fois qu’il y a un pépin (un barrage, une panne en plein désert), les passeurs réclament de nouvelles sommes astronomiques. Lorsqu’ils arrivent à Tamanrasset, Jonas et Roland n’ont plus un sou. Et l’Europe est encore loin. Mais pas question de baisser les bras. Il s’agit maintenant d’éviter les contrôles de la police algérienne, car celui qui se fait prendre est automatiquement renvoyé dans son pays d’origine.

It is impossible to get a job in Benin if you don’t have any connections, Jonas and Roland relate. They are both over 25, yet neither has a job or a bank account. It is therefore time to broaden their horizons. The young men dream of Europe. There, past an endless desert and a dangerous body of water, it must be heaven on earth. One day, Jonas and Roland say goodbye to their families and leave for the North. They have 250 euros. It is a risky undertaking, but the young men see it as a rite of passage. If you can reach Europe, you are a man. By bus, truck and 4-wheel drive, Jonas and Roland travel deep into the Algerian desert. Filmmakers Gilles de Maistre and Stéphanie Lamorré recorded everything, sometimes with a hidden camera. The journey is full of obstacles. Intermediaries cheat, drivers ask exorbitant prices, and to top it all off, the travellers are abandoned in the middle of the desert. Everything costs sack loads of money, and every police check has to be paid off. In Algeria, even that doesn’t work any more. Jonas and Roland end up, bereft of their last penny, in an Algerian prison. This is how their dream ends, just like that of so many other Africans who will never set foot in the safely fenced-off Europe.