film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Gnaouas, le cri des chaînes
© Film Avenir
1/2
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Anne Alix

SON

Pierre-Alain Mathieu

PRODUCTION / DIFFUSION

Film Avenir, Beur TV, 2 M - Maroc

PARTICIPATION

CNC, Procirep

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Film Avenir, La Maison du doc, Locafilm

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 2004 | 53 minutes | Beta digital
  • Un film de Anne Alix

L'âme ligotée, chante. Le corps entravé, se débat. 0n n'y peut rien" Enzo Moscato. Au cœur de l'oppression, quand il ne reste rien d'autre, l'homme souvent chante. Cette parole, cette musique est le seul espace de liberté qui lui reste et il s'en sert. Les gnaouas, ces anciens esclaves venus d'Afrique noire, ont sauvé leur identité et leur culture à travers leur musique. Grâce à elle, ils ont perpétué leurs rites (réadaptés à la religion dominante) comme le firent les esclaves noirs américains avec le protestantisme), se sont affranchis de leur condition d'esclave, ont trouvé une place au cœur de la société marocaine. Héritage inconscient ou choix délibéré, les confréries gnaouas sont aujourd'hui encore, le lieu d'accueil des marginaux et autres rejetés de la société dominante (femmes, juifs, homosexuels...). Le film éclairera leur parcours singulier et leur combat, parfois souterrain, pour la liberté.

In Morocco, the gnaouas are healer musicians originating from Black Africa. The film recounts their singular story and tries to approach the originality of this ignored and often scorned culture. With the passing days and through our several meetings with them, "the gnaoua spirit" emerges.