film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Camarades - Il était une fois les communistes français... 1944-2004
© Compagnie des phares et balises
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Yves Jeuland

IMAGE

Jérôme Mignard

SON

Matthieu Daude, Denis Lepeut

MONTAGE

Dominique Barbier

PRODUCTION / DIFFUSION

France 3, France 5, Compagnie des Phares et Balises (CPB Films), Forum des Images, France 3

PARTICIPATION

CNC, Media, Procirep

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Compagnie des Phares et Balises (CPB Films), ADAV, L' Harmattan TV

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 2004 | 160 minutes | DV Cam
  • Un film de Yves Jeuland

Une page de la société française semble s'être définitivement tournée avec la fin du XXe siècle. L'électorat communiste a fondu, le Parti a perdu son assise sociale, un univers s'est décomposé. Il n'est pourtant pas si lointain le temps où les communistes français représentaient une contre-société, où les discours de Thorez et de Marchais étaient écoutés religieusement à la fête de l'Huma, où des générations d'enfants guettaient chaque semaine impatiemment la sortie de Pif Gadget chez le marchand de journaux. "Ma France" chantait Jean Ferrat. Cette France, c'était celle d'Aragon et de Picasso, d'Eluard et d'Yves Montand, la France du Mouvement de la Paix et de Tourisme et Travail, de la CGT et de l'Huma dimanche. Le PCF était alors le plus gros parti de France, avec ses cellules, ses sections, ses organisations culturelles et sportives, ses journaux régionnaux et ses bastions imprenables, de la ceinture parisienne au Midi rouge, du Nord au Limousin. Onentrait au Parti comme on entrait en religion. On avait ses héros, ses légendes, ses mythes. On était pour ou on était contre; 60 années de vie communiste en France rythmée et nourrie de documents, d'archives exceptionnels, de films militants, de chansons, de témoignages inédits de personnalités, mais aussi enrichies de familles de militants (mineurs du Gard, paysans de Haute-Vienne, cheminots du Pas-de Calais...). Une aventure collective et intime, une somme de destins pluriels, émouvants, drôles ou cruels, pour mieux comprendre les rites, les valaurs de cette France là...et de la culture des camarades

French society seemed to have turned a page with the end of the century. The communist electorate had collapsed, the Party's foundations had crumbled, an entire universe had disintegrated. But it wasn't that long ago that the French communists represented the counter-society, when the speeches of Thorez and Marchais were followed with rapt attention at the Fête de l'Huma, when entire generations of children waited impatiently each week for the latest issue of Pif Gadget, Jean Ferrat sang of "Ma France". This was the France of Aragon and Picasso, Eluard and Yves Montant, the France of the Peace movement and the Tourism and Labor movement, that of the CGT unions and Humanité Dimanche, 60 years of communist life in France scanned and illustrated with outstanding archive documents, militant films, songs, interviews with leading figures. A collectives, intimate adventure, a wealth of varied, moving, funny and cruel destinies to better understand the rites and values of this France... And the culture of comrades.

Distinctions