film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Panier Cinéjournal
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Le quartier du Panier à Marseille (qui est le cœur historique de la ville) filmé de l'intérieur par ses habitants. Au détour des ruelles et des passages, des voix et des visages, chaque film distille sa fraîcheur ou son âpreté, sa poésie, et sa précieuse humanité. Portrait en mosaïque du présent inouï d'un quartier. Le Panier est un quartier-village, où les nouveaux arrivants suscitent la curiosité. Lorsque Jean-François Neplaz et Gaëlle Vu, cinéastes, s'installent dans ce quartier et qu'il leur faut se présenter, le plus difficile est d'expliquer ce qu'ils font dans la vie. Ils choisissent de confier à leurs voisins une caméra 16 mm munie d'une bobine de 3 minutes, et un enregistreur Nagra, afin qu'ils découvrent par eux-mêmes ce que peut être le cinéma. Les habitants-réalisateurs vont alors filmer avec une grande liberté cet espace qu'ils aiment, ce quartier qui est au cœur de l'imaginaire marseillais. Les rencontres se sont multipliées et les films aussi. 25 "Panier Cinéjournaux" de trois minutes ont ainsi été réalisés et mis bout à bout, composant un film d'une heure. De cette expérience humaine, où chacun donne à l'autre, est né le premier film des Ateliers Cinématographiques Film flamme, le premier pas dans "la subtile mémoire des humains du rivage"

It was about to make Panier inhabitants in Marseille realise 16 mm films of about 4 minutes each. A single rule: "film with his heart". The other part is a neighbourhood story and participates of any voluntary "political" or "cultural" project, impulsed by specialist in charge of "difficult districts". The diversity of visious has been enriched with the time and the number of films, giving to the gesture all his pertinence. It is the chronicle with details and from the inside of an inhabited territory.