film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Pinochet et ses trois généraux
© INA - Institut National de l'Audiovisuel
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    INA Distribution

  • Film appartenant au catalogue national de films documentaires pour les bibliothèques publiques de la Bpi, en prêt et consultation gratuits dans les bibliothèques de ce réseau.
  • Ce film est préservé et consultable à la Bibliothèque nationale de France (bibliothèque de recherche, sur accréditation).
    Plus d'informations sur le dépôt légal

Le 11 septembre 1973, l’armée se soulève et renverse le gouvernement légal d’Unité Populaire de Salvador Allende. Une junte militaire commandée par le général Augusto Pinochet s’empare du pouvoir. Le Chili - dont on vante en Amérique Latine l’exception démocratique - va connaître pendant près de dix-sept ans une dictature militaire.
En 1976-1977, le réalisateur Jose Maria Bersoza parvient à approcher le général Pinochet à l’occasion d’un voyage dans l’Antarctique à l’extrême sud du Chili. De retour à Santiago, Pinochet accepte d’accueillir l’équipe de tournage et de livrer à la caméra une partie de ses souvenirs et de sa pensée politique.
Trois des principaux membres de la Junte, l’amiral Merino, le général Leigh (chef de l’aviation) et le général Mendoza (chef des carabiniers) acceptent également de se confier à la caméra. Ils parlent tranquillement de leurs goûts artistiques, de leurs idées politiques, de leur vie de famille.
De ces entretiens menés dans une apparente bonhomie ressort un portrait ironique et sans concession des principaux dirigeants de la junte : leur goût de l’ordre, de l’efficacité, une sorte de"fascisme ordinaire".
En contrepoint les familles des victimes et des disparus témoignent d’une autre réalité.

Portrait ironique des hommes forts du "fascisme ordinaire" chilien d'après le 11 septembre 1973. Cette version est un remontage des quatre films de la collection Chili impressions diffusées sur antenne 2 les 9,16, 23 avril et le 7 mai 1978.

On 11 September 1973 the Chilean army rose up and overthrew Salvador Allende’s legally elected Government of Popular unity. A military junta under the command of general Augusto Pinochet took power. Chile – after being praised as a rare example of democracy in Latin America – was to be dominated by a military dictatorship for some 17 years.